Association Fenêtre d’Afrique : Une dynamique de jeunes burkinabè pour promouvoir le patrimoine du continent !


« Montrons quelque chose d’intéressant… ». Peut-on ainsi résumer des objectifs de cette organisation, Fenêtre d’Afrique, créé en 2019 et portée à la connaissance de l’opinion à travers une conférence de presse animée ce samedi 3 octobre 2020 à Ouagadougou.

L’initiative est née de jeunes burkinabè provenant de plusieurs horizons, las de subir les clichés sans cesse véhiculés sur l’Afrique. « On constate qu’il y a un déficit de connaissance de l’Afrique par les Africains eux-mêmes », constatent les géniteurs de l’association, pour qui, la connaissance détermine pourtant la relation entre l’individu et son continent. C’est pourquoi, l’association Fenêtre d’Afrique se donne pour mission principale de promouvoir le patrimoine et les opportunités d’affaires et d’investissements en Afrique à travers plusieurs moyens d’action, dont des expositions, des sorties de terrain, des sessions de formation, des publications et productions audio-visuelles.

« Aller à la découverte du continent, c’est contribuer à résoudre l’une des problématiques qui le dessert, à savoir l’insuffisance d’une connaissance holistique du Berceau de l’humanité. Cela dit, l’association Fenêtre d’Afrique offre une plateforme de référence pour ceux qui voudraient en savoir davantage sur l’Afrique pour planifier des actions de développement, des investissements, etc. », explique la présidente de l’association, Ragnimwendé Eldaa Koama.

Invite est ainsi lancée à l’ensemble des Africains pour une appropriation, par eux-mêmes, de la destinée du continent

La vision de l’association, c’est donc de faire en sorte que les Africains puissent s’approprier leur continent ; le constat étant qu’il y a un déficit de connaissance de l’Afrique par les Africains eux-mêmes. « Or, la connaissance d’une personne ou d’un objet est capitale dans la relation que l’on voudrait bâtir avec cette personne ou cet objet », posent les responsables de l’association.

Miser sur l’esprit du collectif !

Selon l’équipe dirigeante, la mise en œuvre de ces outils se fera par le truchement du dynamisme et de la diversité des membres et collaborateurs de l’association. « En effet, celle-ci regroupe en son sein plusieurs intelligences aux qualités éprouvées et diversifiées. Ce bassin d’hommes et de femmes de qualité embrasse aussi bien les domaines de la culture, de l’économie que de l’histoire, des sports et de la diplomatie, entre autres », note-t-on des explications des conférenciers.

Pour s’entourer toutes les forces, l’organisation entend également se constituer un pool de personnes-ressources, notamment des leaders d’opinion (coutumiers, gardiens de la tradition, etc.). Elle entend miser également sur la ressource humaine, un véritable atout dans les œuvres du genre, selon les responsables de l’organisation. Lire la suite sur jeunesdufaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire