Afrique Centrale: La CEEAC prépare une aide technique à l’Angola contre le Covid-19


Luanda — La Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) s’apprête à envoyer une unité d’épidémiologistes en Angola, pour comprendre, avec le ministère de la Santé, la situation du Covid-19 dans le pays.

L’information a été rendue publique mardi, à Luanda, par le président de la Commission de la CEEAC, Gilberto da Piedade Veríssimo, au terme d’une audience que lui a accordée le Chef de l’Etat angolais, João Lourenço.

« Nous avons une situation particulière. C’est le fait que dans la région, l’Angola est actuellement le seul pays qui a une croissance des cas de Covid-19 et aussi des décès dus à la maladie », a précisé l’Angolais Gilberto Veríssimo, notant que d’autres pays de la région la situation est déjà pratiquement stabilisée.

Selon le président de la Commission de la CEEAC, l’intention est d’aider l’Angola à comprendre ce qui se passe « et, peut-être, un regard de l’extérieur peut aider à percevoir certaines choses qui n’auront finalement pas été vues ».

En poste à la Commission de la CEEAC depuis août dernier, le diplomate angolais a déclaré que la question avait été présentée lors de l’audience avec le Président João Lourenço, qui a remercié et autorisé que des mesures soient prises à cet égard.

S’adressant à la presse, Gilberto da Piedade Veríssimo a précisé que la CEEAC dispose d’une unité d’épidémiologistes qui travaillaient en Afrique de l’Ouest au moment de la situation du virus d’Ebola dans cette région.

Il a ajouté que cette équipe avait été mise à la disposition de l’organisation par la Banque mondiale.

D’après Gilberto Veríssimo, la rencontre avec le Chef de l’État angolais a également servi à le remercier de l’avoir désigné, devant ses pairs, au poste de président de la Commission CEEAC.

L’ambassadeur, qui a un mandat de cinq ans à la présidence de la Commission de la CEEAC, a déclaré que son institution était persuadé que l’Angola pouvait beaucoup aider la région, car il avait une expérience qu’il pouvait partager, fondamentalement, à ce stade où la Commission prépare son plan stratégique.

Priorités de la CEEAC

La paix et la sécurité sont des préoccupations fondamentales de la région, a déclaré Gilberto da Piedade Veríssimo, qui place les élections en République centrafricaine (RCA), prévues le 20 décembre prochain, parmi les étapes immédiates.

Il estime que la situation en RCA n’est pas calme et redoute que la tenue des élections dans ce pays ne puisse pas conduire à un environnement pacifique, ce qui constitue « une préoccupation dans l’organisation ».

Le président de la Commission de la CEEAC séjourne à Luanda depuis dimanche dernier à la tête d’une délégation de haut niveau de cette organisation régionale, dans le but d’établir des contacts avec les autorités angolaises.

La CEEAC est intégrée, outre l’Angola, par le Burundi, le Cameroun, le Tchad, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Rwanda et Sao Tomé et Principe.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire