Algérie: Efficacité énergétique – L’Algérie sollicite l’expertise du PNUD


Alger — Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour a reçu mardi à Alger, la représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Algérie, Blerta Aliko, avec qui il a évoqué les perspectives et moyens de renforcer la coopération bilatérale à travers notamment les échanges d’experts dans le domaine de l’efficacité énergétique.

« Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des entretiens menés avec les délégations des institutions internationales présentes en Algérie. Nous avons évoqué les possibilités d’échanges avec le PNUD en matière d’expertise. Le PNUD a proposé de nous aider et nous allons examiner ensemble un certain nombre d’actions qui vont apporter un plus à la coopération entre les deux parties », a déclaré à l’APS, M. Chitour à l’issue de cette audience.

Ils s’agit particulièrement d’expertise sur les possibilités d’économie d’énergie en Algérie afin de réduire la consommation interne, d’économiser les ressources énergétiques pour les générations futures, dans le cadre du développement durable, et d’exporter l’énergie non consommée pour permettre le financement des plans solaire et éolien.

M. Chitour a estimé, dans ce sens, que l’efficacité énergétique représentait « le plus grand défi » en matière de transition énergétique: « Nous allons tout faire pour expliquer aux citoyens la nécessité d’aller vers une rationalisation de la consommation d’énergie: Consommer moins, consommer mieux et au juste prix. Avec cette prise de conscience, les choses les plus compliquées se passeront plus facilement, car la société sera préparée. Nous pouvons réussir notre transition sans l’accord de la société ».

Cette rencontre a été également l’occasion de présenter la nouvelle feuille de route du secteur, conformément aux programme présidentielle, qui vise notamment la mise en place du nouveau modèle énergétique à l’horizon 2030.

Dans ce cadre, le ministre a évoqué l’importance de la formation dans la concrétisation des objectifs du pays dans ce domaine.

Il a annoncé, à cet égard, qu’un institut de la transition énergétique et des énergies renouvelables sera ouvert à Sidi Abdellah (Alger), en septembre 2021, dans l’objectif de former, dans la Post-graduation spécialisée, des experts capables de prendre en charge le plan des énergies renouvelables et d’économie d’énergies.

Par ailleurs, M. Chitour a fait savoir que son département prévoit d’organiser en 2021, avec la collaboration du PNUD, une manifestation scientifique sur la transition énergétique.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire