Assistance humanitaire : Le représentant résident sortant du PAM fait officier de l’ordre de l’Etalon


Le gouvernement burkinabè a décoré, le mardi 6 octobre 2020 à Ouagadougou, deux responsables du Programme alimentaire mondiale (PAM). Il s’agit du directeur exécutif en visite au Burkina Faso et du représentant résident David James Bulman en fin de mission. Le premier a été élevé à la dignité de Grand officier de l’ordre de l’Etalon. Le second est fait officier de l’ordre de l’Etalon.

Les deux responsables ont reçu leur décoration des mains du ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry. Selon lui, le PAM est un partenaire très important pour le Burkina Faso. L’organisme onusien a marqué sa présence en ces périodes où les questions humanitaires ont pris une grande importance, car le nombre de déplacés internes a considérablement augmenté.

Ils sont plus d’un million de personnes qui sont dans une situation de détresse alimentaire. Le PAM assiste donc ces déplacés internes. Le gouvernement fait des efforts, mais le ministre reconnaît que le pays seul ne peut pas tout faire. Le Burkina Faso compte sur beaucoup de partenaires comme le PAM. Ces deux décorations sont donc une manière, selon Alpha Barry, de saluer les actions d’accompagnement du PAM au Burkina Faso.


Les récipiendaires étaient tout heureux de recevoir leurs gratifications. Le représentant résident du PAM sortant, David James Bulman, dit avoir passé trois ans au pays des hommes intègres. Durant son séjour, il dit avoir travaillé dur avec son équipe pour augmenter l’assistance. Ainsi, de 300 000 personnes au départ, le PAM a pu toucher 1 500 000 cibles. Il a révélé que cette année 2020, cinq milliards de F CFA de vivres ont été achetés au Burkina. Cela est une grande contribution à l’économie.


Le directeur exécutif du PAM, David Beasley, s’est également réjoui de la distinction. Il a souligné que le Burkina Faso a bénéficié de plusieurs appuis. Son organisation ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Le PAM va continuer à appuyer le gouvernement dans la prise en charge des personnes vulnérables.

Dimitri OUEDRAOGO

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire