Bukavu : Lukwebo empêché de tenir son meeting à la tribune officielle, accuse le gouverneur Ngwabidje auprès de Tshisekedi 


Le sénateur Bahati Lukwebo a accusé mardi le gouverneur Théo Ngwabidje du Sud-Kivu auprès du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, de l’avoir empêché d’accéder à la tribune officielle de la ville de Bukavu où il est arrivé mardi pour tenir son meeting. 

Dans un message adressé au président de la République Félix Tshisekedi, Lukwebo indique que le gouverneur “qu’il a fait élire” a envoyé des policiers pour empêcher son meeting. Il dénonce cet acte qui, pour lui, peut embraser toute la ville, son “fief électoral”.

« Le Gouverneur Théo Kasi Ngwabidje du Sud Kivu que j’avais choisi,  soutenu et fait élire au nom de l’AFDC-A  me refuse l’accès à la tribune publique pour saluer la population car il fait maintenant allégeance au FCC. Des policiers lourdement armés ont pris d’assaut la place de l’indépendance. Ceci est révoltant et peut embraser la ville de Bukavu. Je sollicite votre instruction, surtout que le regroupement AFDC-A avait écrit au Maire de la ville 4 jours avant. En plus c’est dans mon fief électoral », a écrit Bahati Lukwebo au président Félix Tshisekedi. 

De son côté, le maire de la ville soutient que la démarche n’a pas été respectée. Pour lui, l’AFDC-A n’a pas demandé la tribune de la place de l’Indépendance pour tenir ce meeting, qui a finalement eu lieu devant la permanence de la famille politique de Lukwebo. 

« Le Maire n’a pas refusé ni interdit le meeting du sénateur professeur Bahati Lukwebo que je respecte beaucoup. Il n’y a pas eu une demande formelle et légale qui a requis notre avis. L’organisation de meeting que ce soit à la place de l’indépendance ou ailleurs exige une autorisation du maire de la ville. Cette demande doit lui être adressée 48 heures avant. Il n’en a pas été question. Le comité fédéral du FCC m’a écrit une lettre d’information dans laquelle il a demandé la sécurisation des cadres, membres, manifestants, ce dont nous avons instruit le commandement de la police ville même si celle-ci aussi nous a été déposée hier à 9h30, soit moins de 24h avant. Quant au meeting, les cadres de l’AFDC ont voulu improviser sans autorisation », réplique le maire Meschac Bilubi de Bukavu dans un communiqué.

Depuis sa suspension au FCC de Joseph Kabila l’an dernier, Bahati Lukwebo a vu le regroupement politique AFDC-A dont il est président statutaire être dédoublé. Certains membres ont préféré rester fidèles au FCC. Le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, lui aussi membre du AFDC-A a choisi Joseph Kabila. 

Le fossé s’est créé entre Lukwebo et le FCC après que le sénateur s’est porté candidat à la présidence du Sénat alors que Joseph Kabila avait désigné Alexis Thambwe Mwamba à ce poste. 

Justin Mwamba

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire