Cameroun: Assemblée nationale – 320 cadres formés en 2020


En présidant la cérémonie de clôture hier, le Ier vice-président de la Chambre, l’honorable Hilarion Etong, a relevé que ces différentes sessions ont permis de former 320 cadres.

La troisième phase du programme annuel de renforcement des capacités de 320 cadres du secrétariat général de l’Assemblée nationale, s’est achevée hier au palais des Congrès de Yaoundé. La cérémonie de clôture de cette série d’ateliers a été présidée par le vice-président de l’auguste Chambre, l’honorable Hilarion Etong. Lancées au mois de mai, ces différentes sessions de formation ont permis de les outiller sur les fondamentaux qui constituent le support technique et logistique de l’organisation du travail parlementaire. L’ambition étant de faire en sorte que « l’institution accompagne de manière efficace et performante, les députés dans leurs missions qui sont de légiférer et contrôler l’action du gouvernement », a indiqué Gaston Komba, secrétaire général de l’Assemblée nationale.

Pour atteindre cet objectif, ces cadres ont reçu, à tour de rôle, des connaissances articulées autour de huit modules différents. C’est ainsi que les premiers séminaristes ont eu droit à quatre modules étalés sur une dizaine de jours. Ils ont ainsi été formés sur la maîtrise du règlement intérieur de la Chambre, la déontologie et l’éthique en milieu professionnel parlementaire. La technique de recherche en matière de droit comparé et de prise des notes, ainsi que la rédaction des rapports et des notes de synthèse. Pour la deuxième vague, elle a été formée au campus de l’Institut africain d’informatique sur la pratique du français et de l’anglais. Ces cadres ont également suivi une formation permettant d’avoir une bonne maîtrise de l’outil informatique. Tout comme la troisième vague de cadres, par qui s’est achèvé ledit programme annuel. Ils ont appris des techniques et pratiques du protocole, l’organisation des cérémonies parlementaires et la pratique de la rédaction administrative.

Des programmes de formation avec un ancrage dans les réalités de l’administration parlementaire qui ont permis au vice-président de l’Assemblée nationale d’exprimer son satisfecit. Pour l’honorable Hilarion Etong, le choix des modules des formations permet à cette institution « de faire ni plus ni moins, un saut quantitatif et qualitatif majeur jamais entrepris dans l’histoire de son administration ». En retour, il a exhorté tous les participants à se servir au quotidien, de ces acquis pour être au service des objectifs de l’Assemblée nationale. D’autant que les « enseignements reçus au cours de ces séminaires représentent une véritable plus-value », a reconnu Issa Abba, participant.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire