Cameroun: Bali, Douala – Une maison ravagée par un incendie


Le sinistre, survenu dans la nuit de lundi à mardi, a fait des blessés et de gros dégâts matériels.

Toute une maison consumée par les flammes et quelques blessés. C’est le bilan de l’incendie qui a frappé, dans la nuit du 5 au 6 octobre 2020 au quartier Bali (dans l’arrondissement de Douala I), le domicile de Sarah Kala-Lobè Kutta, connue notamment pour être la présidente de la Mutuelle des Personnes âgées du Cameroun (Mupac). Sur le site, visité hier par une équipe de CT, des restes de meubles, tôles, documents, jonchent le sol. Le sinistre, dont l’origine reste jusqu’à présent inconnue, s’est produit vers 21h45, à en croire Alain Daniel Sigma Bott, un proche de la famille.

« J’ai reçu un coup de fil d’un numéro inconnu m’annonçant l’incendie. J’ai appelé la maman Sarah Kala-Lobe Kutta pour l’informer du drame. Elle m’a dit qu’il y avait coupure de courant depuis la journée. J’ai insisté qu’elle se lève et vérifie. J’ai même contacté les gouvernantes qui étaient déjà à leurs domiciles. Ensuite, j’ai rappelé la personne qui m’a informé de l’incendie. Le monsieur m’a dit que Maman Sarah avait déjà été extirpée de la maison en flammes », a indiqué notre source.

Une fois sur les lieux, les sapeurs pompiers de la compagnie de Ngodi sont attelés à circonscrire les flammes pour épargner les domiciles des voisins. « Tout a été consumé. Il n’y a plus rien à récupérer. Nous avons enregistré des blessés qui ont été conduits dans des formations sanitaires. Il s’agit des gens qui venaient porter secours à Sarah Kala-Lobè Kutta », précise Alain Daniel Sigma Bott. Après le départ des sapeurs pompiers, une seconde phase de l’incendie a été détectée et déclarée, grâce à la vigilance d’un journaliste présent sur les lieux, lequel a alerté les soldats du feu. Ils sont revenus neutraliser ces dernières flammes.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire