Accusations de Kassory sur Cellou : « Alpha Condé est plus clanique… » | Africa Guinee


CONAKRY-Alors que le premier ministre Kassory Fofana accuse Cellou Dalein Diallo d’avoir une « approche clanique », l’Union des forces démocratiques de Guinée vient de répondre. Par la voix de son directeur de campagne, Dr Fodé Oussou Fofana, l’UFDG rejette en bloc les « allégations » du chef du gouvernement. Dans cet entretien, il évoque également les stratégies mises en place par l’UFDG  pour contrer la « fraude électorale ».

AFRICAGUUINEE.COM : Kassory Fofana directeur de campagne du président Alpha Condé accuse Cellou Dalein Diallo d’avoir une approche clanique. Comment réagissez-vous ?

DR FODE OUSSOU FOFANA : Je pense que monsieur le premier ministre Kassory le dit, mais ne le pense pas. Parce qu’il connait suffisamment Cellou Dalein, il l’a pratiqué, il sait mieux que quiconque en Guinée ici qui est Cellou. Quand il tient des propos comme ça, moi je le dit clairement encore il l’a dit tout simplement parce qu’il veut s’attaquer à un adversaire, mais il ne le pense pas. Dans ce pays on n’a pas besoin de beaucoup réfléchir pour savoir qui tient des discours ethniques dans ce pays. Celui qui a tenu des discours claniques depuis 10 ans ici, qui n’a que ça comme projet de société, c’est le candidat du premier ministre Kassory Fofana. Ça c’est très connu et ses discours ne datent même pas de deux semaines, monsieur Alpha Condé ne raisonne que par clan, par ethnie, par région, par communauté, il n’a pas d’autres projets de société si ce n’est ça.

Je sais aussi une chose : c’est que la préoccupation de monsieur Alpha Condé et de son gouvernement c’est Cellou Dalein. Ils ne pensent que Cellou Dalein, ils ne rêvent que Cellou Dalein, ils dorent qu’avec le nom de Cellou Dalein. Quand il se réveille monsieur Alpha Condé ne parle que de Cellou Dalein. Mais là où je suis très fier en tant que directeur de campagne Cellou Dalein, il est parvenu à faire de l’UFDG un parti national. C’est un parti qui est implanté sur toute l’étendue du territoire national. La deuxième chose, dans les structures du parti, de la base au sommet, même un comité de base n’est validé que lorsque toute la Guinée est représentée. Heureusement que nous avons mis en place cette politique et les résultats nous avons obtenu. Aujourd’hui, logiquement dans un pays le match entre le RPG et l’UFDG s’est terminé.

Vous avez vu la réception qui lui a été réservé à Faranah, à Kissidougou, à Guékédou et hier à Lola et à N’zérékoré. Cela prouve à suffisance que Cellou Dalein est l’homme le plus populaire, les gens qui sont derrière Cellou Dalein qui sont dans son parti ne sont pas des gens de sa région, c’est toute la Guinée aujourd’hui qui derrière lui. Quand vous verrez les plus proches collaborateurs de Cellou vous vous rendrez compte que ce n’est pas un homme qui raisonne en en clan. Je le dit encore : le premier ministre Kassory le dit, mais je sais qu’il ne le pense pas du tout. Je suis convaincu qu’il connait Cellou puisqu’ils ont collaboré et ensemble il sait qui il est, il sait comment il raisonne, il sait quel est le niveau qu’il a, il sait qu’il a de la compétence et je suis convaincu il sait lui-même que Cellou à côté d’Alpha ce n’est rien en matière de gestion.

Donc pour moi nous sommes un parti, nous avons toujours eu les meilleurs résultats dans ce pays et nous avons toujours prouvé qu’on est capable de mobiliser. Aujourd’hui le dit encore clairement, il n’y a aucun moyen pour monsieur Alpha Condé de dire qu’il a gagné une élection ici. Je suis convaincu qu’il ne pourra plus dépasser les 18%. Nous sommes dans une position de gagner ces élections dès le 1er tour.

Nous sommes et les guinéens l’ont prouvé par tous les moyens que monsieur Alpha Condé est un homme rejeté. Son bilan est catastrophique. Au jour d’aujourd’hui, en tenant compte de l’adhésion des populations au projet de société, les accueils qu’on réserve aux différents leaders n’ont rien avoir. Même si on laisse toute la Guinée et qu’on organise ces élections aujourd’hui dans la région de la haute Guinée et de la région forestière même dans le fief du RPG on peut les écraser. Monsieur le premier ministre fait des discours de campagne, mais je sais qu’il ne le pense pas. Il sait qu’Alpha Condé est plus clanique, plus ethniciste que n’importe qui.

Pour contrer la fraude, l’UFDG compte déployer plus 30 mille observateurs. Comment vont-ils travailler ?

Nous sommes déjà en train de sensibiliser nos militants de la base au sommet sur la façon de voter. Nous voulons absolument que les gens retirent leurs cartes et qu’ils aillent voter. Deuxièmement, nous allons déployer plus de 30 mille personnes dans les bureaux de vote. Nous aurons deux représentants, nous aurons des gens capables de lire, capables de comprendre, capables de maitriser tout le processus du vote. Ça veut dire que c’est des gens formés au processus électoral qui seront dans les bureaux de vote. Nous allons prendre les procès-verbaux de tous les résultats sortis des bureaux de vote sur l’ensemble du territoire national. Nous avons une commission électorale capable de centraliser les résultats, c’est pour cela que nous avons dit nous allons centraliser nos propres résultats parce que celui qui gagne c’est le premier qui dépasse les 50%.

L’élection, on peut avoir tous les résultats. Nous les aurons immédiatement. Nous sommes prêts pour ces élections, nous avons des partis alliés qui sont prêts à nous accompagner pour pouvoir sécuriser les résultats des bureaux de vote. Nous avons dit clairement et nous invitons monsieur Alpha Condé pour la paix, de reconnaitre les résultats s’il est battu. Ces résultats, si nous avons la preuve avec notre cellule de centralisation, nous avons les PV des bureaux de vote, le Président Cellou proclamera lui-même sa victoire. Il restera peut-être au QG de l’UFDG pour proclamer ces résultats. Nous invitons monsieur Alpha Condé de faire comme Wade, en ayant le courage d’appeler Cellou Dalein et le féliciter. Aujourd’hui même ceux qui ne sont pas en Guinée, savent que monsieur Alpha Condé doit perdre ces élections. Il n’a aucun moyen de passer, il va les perdre. Il y a même la possibilité pour Cellou avec ses alliés de gagner dès le 1er tour.

Est-ce que proclamer soi-même les résultats n’est pas contraire aux dispositions légales qui donneNT ce pouvoir à la CENI ?  

Nous sommes d’accord que c’est la CENI qui doit proclamer les résultats mais j’ai dit à la sortie des bureaux de vote nous pouvons avoir nos procès-verbaux. Lorsque nous les aurons nous serons capables de centraliser nos propres résultats. Ces résultats sortis des bureaux de vote reflètent la réalité. Evidemment la loi c’est la loi. Ce qui peut être grave, c’est quand tu proclames que tu as gagné alors que tu n’as pas la preuve. Si tu as la preuve il n’y a pas de risque de dire que tu as gagné, la CENI ne fera que confirmer ce que tu as dit.

Nous avons dit que 2010 n’est pas 2015 et 2020 n’est pas 2010 ni 2015. Nous allons prendre des dispositions, nous n’accepterons pas que nos voix soient détournées et c’est le prix de la paix dans ce pays-là. On n’acceptera pas que les gens votent pour nous et que monsieur Alpha Condé détourne nos voix.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire