Afrique: Agriculture – Les mesures et facilitations décidées contribuent au succès de la campagne en cours


Alger — Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hemdani, a indiqué que les mesures administratives et facilitations prises par le secteur permettront aux agriculteurs et aux intervenants, toutes filières confondues, de réaliser une meilleure rentabilité durant la campagne agricole en cours.

Ces mesures concernent particulièrement les facilitations décidées en faveur de l’obtention du crédit « RFIG » et de la levée des restrictions bureaucratiques entravant les projets d’investissement dans le secteur en sus des nouvelles mesures adoptées récemment visant le renforcement de l’irrigation complémentaire et la mise en œuvre ferme de la loi quant au foncier agricole non exploité.

S’exprimant lors d’une réunion de coordination avec les cadres, dédiée au suivi de la concrétisation des différents programmes inscrits au titre de la feuille de route du secteur 2020-2024, le ministre a fait savoir que la rentabilité du secteur avait enregistré durant la campagne de 2019-2020 une « baisse » en comparaison avec la campagne écoulée, d’où l’impératif d’exécuter et de suivre les procédures prises afin de l’améliorer.

Par ailleurs, M. Hemdani a relevé un manque de coordination entre l’administration centrale du secteur et ses directions de par les wilayas ainsi que les autres administrations locales concernées, ajoutant que cette situation empêche la mise en œuvre des programmes tracés.

Et d’ajouter que ce nouveau mécanisme permet de suivre le taux d’évolution des programmes de stockage, le recensement des cheptels ainsi que le développement des programmes de vaccination, de numérisation et autres.

La feuille de route du secteur comprend un plan d’action à court terme pour la saison 2020/2021, à partir de la campagne labours-semailles pour la saison en cours qui connaît d’importantes opérations de vulgarisation et de sensibilisation, notamment l’intégration effective des techniques d’irrigation d’appoint et l’augmentation du rendement par hectare.

A ce propos, le ministre a mis l’accent sur la garantie de toutes les facilités administratives et la levée des obstacles et restrictions bureaucratiques en vue de réduire les importations et rationaliser les dépenses publiques.

Le ministre a dans ce cadre instruit les walis et les banques concernées à l’effet de lever les restrictions bureaucratiques, notamment celles liées aux procédures d’octroi du crédit Rfig et d’assouplissement des procédures administratives.

M.Hemdani s’est également engagé à parachever, d’ici à la fin de l’année en cours au plus tard, les programmes du secteur lancés il y a plus de deux ans.

Concernant le foncier agricole, le ministre a affirmé qu’une instruction sera adressée prochainement aux walis les sommant de procéder à inventorier et exploiter le foncier disponible, notamment celui destiné à produire des matières premières.

Il a également souligné la nécessité d’améliorer la communication entre l’administration centrale et les administrations locales afin de coordonner et de coopérer pour la réalisation de ces programmes.

Selon les chiffres donnés lors de cette réunion, 54 guichets uniques ont été ouverts depuis juillet dernier en vue de faire réussir l’actuelle saison labours-semailles, en sus de l’activation du rôle des comités locaux et l’organisation de plusieurs rencontres avec les instituts techniques et institutions concernées et l’encouragement des producteurs de céréales à assurer leurs produits pour les protéger contre les risques.

Par ailleurs, 845.000 quintaux d’engrais et 1.465.000 quintaux de semences ont été utilisés depuis le 5 octobre dernier.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire