Santé : Les jeunes de l’ADF RDA font un don de sang


Sauver des vies en donnant un peu de leur sang. C’est l’objectif visé par le rassemblement national des jeunes libéraux de l’ADF RDA, à travers une journée de don de sang organisée ce 10 octobre 2020 au siège du parti sis à Cissin.

Selon Tiama Thomas, président de la structure nationale des jeunes du parti de l’éléphant, cette journée s’inscrit dans le cadre du programme d’activités 2020-2021 de la jeunesse. En effet, conscient de la forte demande du précieux liquide rouge, Thomas Tiama et ses pairs disent ressentir le devoir en tant que jeunes en bonne santé, de donner de leur sang afin de contribuer à sauver des vies.


Appuyés par le centre national de transfusion sanguine (CNTS) , les jeunes de l’ADF RDA ont pris d’assaut le siège du parti en cette matinée. Emmanuel Ouédraogo est un jeune membre du parti. Il a commencé à donner son sang, après avoir été témoin d’une situation critique dans un hôpital de la place due au manque de sang. « J’ai une fois été à l’hôpital Yalgado avec un malade qui avait besoin de transfusion, et nous avons entendu dire qu’il n’y avait pas de sang. Je me suis dit que nous sommes tous responsables de cette situation et tous coupables parce que nous ne donnons pas régulièrement de notre sang à ceux qui en ont besoin ». Afin de ne plus se sentir coupable de la rareté des poches de sang et contribuer ainsi à sauver des vies, Emmanuel Ouédraogo est devenu un donneur régulier. Il n’a donc pas voulu rester en marge de la présente journée de don. Et c’est avec un plaisir affiché qu’il s’est laissé prélever quelques millilitres du précieux liquide.


L’ambition affichée par les jeunes, à travers cette journée, est de collecter au moins 150 poches. Le président du rassemblement national des jeunes libéraux de l’ADF RDA, Thomas Tiama a saisi l’occasion pour lancer un appel à l’ensemble des Burkinabè en général et des jeunes en particulier, à faire du don de sang une habitude voire un réflexe, car chacun de nous peut un jour ou l’autre avoir besoin de transfusion.

Armelle Ouédraogo

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire