Algérie: Relancer l’investissement étranger dans les hydrocarbures avec de nouveaux mécanismes


Illizi — Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar a affirmé, samedi à Illizi, que « l’investissement étranger dans le secteur des hydrocarbures sera relancé avec de nouveaux mécanismes susceptibles de propulser l’économie nationale ».

« L’investissement étranger dans le secteur des hydrocarbures sera relancé avec de nouveaux mécanismes de sorte à impulser l’économie nationale », a souligné M. Attar lors d’une visite d’inspection des projets énergétiques à In-Amenas dans le cadre de la deuxième journée de sa visite de travail dans la wilaya d’Illizi.

Le ministre a, à ce titre, soutenu que « la nouvelle politique de l’Etat vise à renforcer les opportunités offertes dans le domaine de l’investissement étranger dans l’énergie avec de nouveaux procédés et mécanismes au diapason des mutations que connaît le domaine, notamment en matière d’exploration et de forage ».

M.Attar a, dans ce sillage, soutenu que la mise en place de nouveaux mécanismes au profit des partenaires étrangers vise à atténuer la charge sur le Groupe Sonatrach qui supporte de « lourdes charges ».

Accompagné du P-dg de Sonatrach, Tewfik Hakkar, le ministre de l’Energie a suivi un exposé succinct sur le projet de développement des champs gaziers de Tinhert, région d’Ohanet (In-Amenas), renfermant plus d’une douzaine (12) de champs gaziers.

Le ministre a, sur site, appelé à adopter les nouvelles technologies pour accroître et améliorer le taux de récupération de gaz à même de consolider les capacités de l’Algérie en matière de production de gaz.

Après avoir inspecté dans la région un puits de gaz fonctionnant en énergie solaire, M. Attar a insisté sur l’importante extension de l’utilisation des énergies renouvelables en vue, a-t-il dit, de diversifier les ressources énergétiques, développer les capacités de production et réduire l’utilisation des carburants.

La délégation ministérielle s’est également enquise du projet du gazoduc (12 pouces), reliant, sur 110 km, le groupe gazier de Tiguentourine et la station de pompage (SP) de Hassi-Kifaf.

Livrable à la fin de l’année en cours, ce projet devra contribuer à l’augmentation de la capacité gazière alimentant la wilaya d’Illizi et à l’encouragement de l’investissement dans la région, notamment dans les domaines des mines, tourisme et la production énergétique, a-t-on expliqué à la délégation ministérielle.

Lire aussi: Attar: l’augmentation de la production énergétique, une orientation stratégique pour le secteur

Le ministre a procédé, à Illizi, à l’inauguration d’un atelier de conversion des véhicules au gaz de pétrole liquéfié-carburant (GPL/c) au niveau de la station Naftal, d’une capacité de conversion de deux véhicules/jour.

Ce projet s’assigne comme objectifs la généralisation de l’utilisation du gaz liquéfié comme nouveau carburant dans le sillage de la nouvelle stratégie du Gouvernement visant la promotion de l’utilisation de cette énergie aux avantages économiques et environnementaux positifs.

Il a, à cette occasion, inspecté les différentes structures de ce projet, composé de 80 bureaux, des salles d’archive et de réunions, et a convié les responsables de la Direction d’oeuvrer à la préservation de ce nouvel acquis appelé à améliorer et moderniser le service public.

Le ministre a, au terme de sa tournée, procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’un centre de distribution électrique de haute tension, d’une capacité de 30 kilovolts.

M.Attar a, depuis Illizi, présenté ses condoléances aux familles des victimes de l’accident tragique survenu dans la wilaya d’El-Bayadh suite à une fuite de gaz.

Il poursuivra, dimanche, sa tournée dans la wilaya d’Illizi par l’inspection des installations énergétiques dans la wilaya déléguée de Djanet.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire