Alphabétisation et Covid-19 : Les acteurs veulent savoir comment bien enseigner en situation d’urgence


Le Burkina Faso commémore, ce lundi 12 octobre 2020 à Ouagadougou, la 53e Journée internationale de l’alphabétisation (JIA). Cette année, les acteurs veulent scruter le rôle des éducateurs et l’évolution des pédagogies, surtout dans un contexte d’urgence.

La maladie à coronavirus a bousculé le monde de l’éducation cette année. Des lieux d’apprentissage ont dû être fermés pour éviter la propagation de la maladie. Des efforts ont été alors déployés pour poursuivre la formation par le biais de l’enseignement à distance. Malheureusement, au niveau des programmes d’alphabétisation des jeunes et adultes, les cours ont dû être suspendus simplement. C’est pourquoi, l’Unesco a décidé de placer la célébration de la 53e JIA sous le thème « Alphabétisation et son enseignement pendant et après la crise du Covid-19 : rôle des éducateurs et évolution des pédagogies ».

A l’occasion de la journée internationale de l’alphabetisation, les participants vont avoir deux communications

Sur le plan national, les acteurs ont décidé de chercher à savoir comment assurer une alphabétisation de qualité en situation d’urgence. Le ministre en charge de l’Alphabétisation, Pr Stanislas Ouaro, a souligné que les JIA 2020 seront l’occasion de réfléchir et de discuter de la façon dont il est possible de recourir à des pédagogies et à des méthodologies d’enseignement innovantes et efficaces dans les programmes d’alphabétisation, face à la pandémie. Même s’il y a eu des difficultés, le ministre a révélé que des dispositions ont été prises pour faciliter la poursuite des enseignements au niveau de l’éducation non-formelle.

L’ensemble des efforts conjugués ont permis d’engranger des résultats. Des enseignants se sont distingués. Parmi eux, l’on peut citer Louise Sanou/Karim. Elle a réalisé un taux appréciable au Certificat d’études primaires (CEP) soit 88% de réussite à l’examen. Les acteurs de l’éducation ont tenu à lui rendre hommage. Elle a obtenu un présent pour son abnégation au travail.

Le ministre de l’alphabétisation félicite madame Sanou Karim Louise pour ses bons résultats

L’alphabétisation fait également des heureux. La jeune Lamoussa Tondé de la commune de Bindé, province du Zoundweogo, est venue traduire sa reconnaissance aux acteurs de l’alphabétisation.

Les participants visitent des stands à l’occasion de la journée internationale de l’alphabétisation

Elle dit avoir appris à faire des calculs, à lire et à résoudre des problèmes. Ella a aussi été outillée sur comment pratiquer l’élevage de la volaille. Pour montrer qu’elle a bien assimilé, elle a lu son discours en langue nationale mooré. Elle a tenu à remercier les autorités pour les efforts consentis pour qu’elle acquiert le savoir. A l’occasion de la JIA 2020, les participants auront l’occasion de visiter des stands. Il est également prévu deux communications.

Dimitri OUEDRAOGO

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire