Angola: Le PR ouvre un institut agroalimentaire


Malanje (Angola) — Le Président de la République, João Lourenço, a inauguré mardi, le nouveau bâtiment de l’Institut supérieur de technologie agroalimentaire, le seul du pays, qui devrait promouvoir la recherche et la transformation des aliments.

La création de l’infrastructure d’enseignement universitaire public à Malanje est le résultat d’un projet de coopération entre les Gouvernements angolais et français.

L’année dernière, la France, par l’intermédiaire de son ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, avait exprimé sa volonté de contribuer au développement de l’agriculture en Angola et de transmettre son expérience dans le domaine de la formation du personnel dans le segment de la technologie agroalimentaire.

L’Institut Supérieur dispose de 10 salles de classe pour 350 étudiants, huit laboratoires et deux pavillons de transformation des aliments équipés des dernières technologies.

Le centre est équipé de laboratoires pédagogiques et autres liés à la recherche, ainsi que de pavillons de transformation d’animaux (poisson, viande et lait) et de légumes (fruits, légumes, horticoles, céréales, tubercules et légumineuses).

L’institution d’enseignement supérieur se consacre à la formation, dans une première phase, du personnel national avec des diplômes de premier cycle et de master. Auparavant, le personnel du secteur était formé à l’étranger.

En cette année académique, 176 étudiants de la première à la cinquième année sont inscrits.

Elle compte 24 enseignants, y compris le personnel et les collaborateurs (tous nationaux).

Elle a commencé à fonctionner en 2015, à titre provisoire, dans des locaux rattachés au Collège Amílcar Cabral, dans la ville de Malanje.

Dans les anciennes installations, en raison du manque d’espace, près de 60 étudiants pouvaient étudier.

L’institution n’enseigne qu’un seul cours, celui d’ingénierie agro-alimentaire; les autres, comme l’Agronomie et la Vétérinaire, seront ouverts dès que les conditions seront créées, a déclaré le directeur de l’institution, Guilherme Pereira.

Il a informé qu’à ce stade, ils sont confrontés au processus de formation de plus d’enseignants. « Au fur et à mesure que nous augmenterons le nombre d’enseignants, nous ouvrirons également d’autres cours ».

Après avoir coupé le ruban, le Président João Lourenço a effectué une visite guidée de l’infrastructure, qui transforme Malanje, dans le nord du pays, en un centre de recherche et de transformation agro-alimentaire de référence.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire