Angola: L’Exécutif crée un groupe technique pour certifier les opérateurs informels


Luanda — L’Exécutif a récemment créé un groupe technique multisectoriel pour la Campagne d’enregistrement et de certification des opérateurs informels dans la base de données de l’économie informelle, a annoncé mardi, à Luanda, le secrétaire d’État à la Planification, Milton Reis.

S’exprimant lors de l’habituelle Briefing bihebdomadaire du ministère de l’Économie et de la Planification (MEP) pour évaluer les actions de financement dans le cadre du Prodesi, il a souligné que le groupe devra présenter, dans un délai de huit jours, les termes de référence pour la réalisation de la campagne visée.

Il a expliqué que la création de la base de données sur l’économie informelle est une exigence de la stratégie pour la transition de l’économie informelle à l’économie formelle et qu’elle servira d’outil instrumental de l’Observatoire de l’économie informelle. D’autre part, Milton Reis a indiqué que le programme de reconversion de l’économie informelle (PREI), avec l’adoption généralisée du système de gestion des opérations de microcrédit (SIGOM), permet de surveiller rigoureusement les flux de crédit auprès des entreprises de Microcrédit qui ont rejoint la Lignes d’appui au Micro-Business.

Selon lui, la sélection des projets de la semaine dernière a permis de générer un chiffre d’affaires de 10,2 millions AKz, dans les domaines du développement logiciel (7 millions de kwanzas), de transformation alimentaire (2 millions de kwanzas), de la logistique et de la distribution de produits agroalimentaires et de la pêche (1,2 million de kwanzas), dont les processus sont soumis à l’évaluation des zones à risque des sociétés de microcrédit.

Il a rappelé que la Ligne est disponible pour une durée maximale de 24 mois et vise à financer les micro-entreprises avec un taux d’intérêt de 3,5% le matin et un délai de grâce estimé à 6 mois.

La ligne établit également des valeurs minimales et maximales par projet, qui se situent entre 50 000 et 7 millions de kwanzas.

À l’heure actuelle, a-t-il ajouté, le montant global des demandes de crédit s’élève à 28,2 millions de kwanzas, ce qui maintient la tendance croissante dans les domaines de la transformation des aliments, de la logistique et de la distribution de produits agroalimentaires et de la pêche.

Dans le cadre du processus d’intégration des opérateurs de transport et de logistique dans la chaîne de valeur de production nationale, Milton Reis a souligné que les provinces ont jusqu’à présent enregistré un total de 1557 opérateurs de transport et de logistique dans le PPN, sans nouvelle donnée enregistrée par rapport à la semaine précédente. La répartition par province est Cuanza Sul (340), Cuanza Norte (201), Namibe (127), Luanda (127), Cunene (123), Benguela (122), Huíla (99), Bengo (95), Lunda Norte ( 64), Cuando Cubango (55), Zaïre (48), Malanje (47), Lunda Sul (41), Huambo (24), Cabinda (21), Bié (10), Moxico (9) et Uíge (4), avec un total de 5 392 véhicules, soit 162 864 tonnes de capacité de transport disponible.

S’agissant de la stratégie d’appui aux entreprises nationales en matière d’accès au marché extérieur, a expliqué le gouvernant, le ministre de l’Économie et de la Planification et le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) ont tenu une réunion sous forme de webinaire, en personne, dans la salle de presse «Carlos Rocha Dilolwa» avec des hommes d’affaires et des représentants d’associations entrepreneuriales de tout le pays.

Selon le secrétaire d’État, en ce qui concerne l’accès au marché intérieur, l’enregistrement des producteurs nationaux s’est poursuivi sur le portail national de divulgation de la production, et le portail compte actuellement 6415 producteurs enregistrés, 126 de plus que lors de la semaine précédente.

En termes de répartition territoriale, Huíla a enregistré 943, Luanda (752), Lunda Norte (607), Lunda Sul (503), Cuanza Norte (440), Cunene (456), Huambo (388), Malanje (327), Bié (323), Cabinda (223), Bengo (205), Zaïre (204), Cuanza Sul (204), Benguela (193), Moxico (192), Cuando Cubango (173), Uíge (145) et Namibe (137).



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire