Cameroun: Cancer du col de l’utérus – La campagne de vaccination effective


Les intrants sont disponibles depuis hier dans tous les postes de vaccination logés dans les formations sanitaires du pays.

C’est effectif depuis hier. Le vaccin anti papillomavirus humain (HPV) fait son introduction dans le Programme élargi de vaccination (PEV). Ce vaccin introduit sur toute l’étendue du territoire national dans le cadre de la vaccination de routine protège contre le cancer du col de l’utérus et les autres infections causées par le virus HPV. Sont ciblées par cette vaccination, les jeunes filles âgées de 9 ans n’ayant pas encore eu de relations sexuelles. Dans les postes de vaccination logés dans les formations sanitaires de Yaoundé visités, notamment à l’Hôpital de district d’Efoulan, les intrants sont disponibles depuis le 8 octobre dernier, à en croire Nadège Tebeu, major du service de vaccination, même si les parents traînent encore le pas avec leurs enfants. « La vaccination injectable est effective ici. Nous attendons que les mamans viennent avec leurs enfants. Pour le moment, personne ne s’est encore présenté. Quelques jours avant le début de cette activité, nous avons procédé à la sensibilisation des parents dans les communautés par les mobilisateurs sociaux », a assuré Nadège Tebeu.

L’objectif de cette introduction vaccinale gratuite étant d’amener au moins 70% des filles âgées de 9 ans à se faire vacciner contre le HPV, le PEV va mener son opération dans les écoles et les formations sanitaires. Et même dans les sites communautaires où les postes de vaccination sont installés. Les filles de 9 ans non scolarisées seront quant à elles vaccinées dans les centres de santé, dans les villages et écoles. « Nous avons proposé cette introduction en deux phases : d’abord dans les formations sanitaires et dès le 23 novembre prochain, nous allons mener une campagne de vaccination dans les écoles », a indiqué Dr Hassan Ben Bachire, secrétaire permanent du PEV. Il confie à cet effet qu’il n’existe aucun traitement antiviral contre les infections à HPV pour le moment. La prévention des infections à HPV est essentiellement liée à la vaccination.

D’après le Programme élargi de vaccination, 2356 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués chaque année au Cameroun. Le cancer du col de l’utérus représente le deuxième cancer le plus fréquent chez les femmes, avec une incidence standardisée pour l’âge de 30 ans pour 100 000 femmes. Une étude réalisée en communauté a estimé la prévalence des HPV à 39% parmi les femmes. Ces chiffres placent le Cameroun parmi les pays présentant les prévalences les plus élevées de HPV dans le monde. Les facteurs de risque d’infection par HPV au Cameroun sont liés au niveau socio-économique, à la séropositivité au VIH, à la contraception hormonale. L’âge de prédilection du développement du cancer du col de l’uterus est compris entre 30 et 50 ans.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire