Au Mali: «Si l’armée française s’en va, rapidement les jihadistes reviennent vers le sud»



Publié le :

Le général Christophe Gomart a été à la tête de la Direction du renseignement militaire entre août 2013 et mai 2017. Avant cela, il a dirigé le Commandement des opérations spéciales d’août 2011 à juin 2013. Il a été parmi les artisans de la reconquête du nord du Mali en 2013, et avant cela de l’intervention française en Libye, en 2011. Retraité de l’armée française, il publie aujourd’hui ses mémoires militaires dans « Soldat de l’ombre » aux éditions Tallandier. Pour RFI, il révèle les dysfonctionnements Forces spéciales/Service action (DGSE), revient sur la reconquête du nord du Mali, l’arrivée française à Kidal, et la dégradation actuelle de la sécurité dans le pays.



rfi

A lire aussi

Laisser un commentaire