Angola: Le Chef de l’Etat met en relief la relance économique


Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a adressé jeudi, à Luanda, un message sur l’état de la nation, dans lequel il a mis en exergue les politiques de gouvernance et les nouvelles mesures pour relancer l’économie et lutter contre la pauvreté.

Dans son discours, qui a été le point culminant de la séance solennelle de la nouvelle année parlementaire, le Chef de l’Etat angolais a souligné, parmi plusieurs questions, celle des élections municipales, après avoir réaffirmé son engagement à les tenir.

Sans se référer à des dates précises, João Lourenço a déclaré qu’il n’agissait pas de reporter ces élections, puisqu’elles n’avaient jamais été officiellement déclenchées.

Toujours dans le domaine politique, il a évoqué la lutte contre la corruption et a promis de continuer à accorder une attention particulière à la consolidation de l’État de droit démocratique, étant donc fondamentale l’action de l’instance dirigeante de la justice et des droits de l’homme.

Dans son discours, de plus d’une heure, il a assuré que l’Exécutif continuera à prêter toute l’attention voulue à la lutte contre Covid-19, mais se concentrera aussi sur la question de la diversification de l’économie et de l’augmentation de la production.

Dans ce domaine, il a promis de continuer à travailler pour accroître la production nationale de biens et services de base, la gamme de produits exportables et l’offre de main-d’œuvre.

Toujours dans le domaine économique, le Chef de l’Etat a annoncé que l’Angola enregistrera, cette année, un déficit budgétaire de l’ordre de 4% du produit intérieur brut (PIB).

Il a fait savoir que les réserves internationales du pays atteignaient, en septembre, 15 milliards de dollars, correspondant à 11 mois d’importations, et que le pays a dépensé, cette année, 900 millions de dollars pour l’importation de produits alimentaires.

Selon le Président, le Gouvernement a dépensé 300 millions de moins en importations alimentaires par rapport à 2019, soulignant que le pays prévoit de doubler sa capacité de production de farine de blé, de 600 mille à un million et 200 mille tonnes, à partir de 2021.

Il a également souligné qu’environ 19.000 emplois ont été créés ces derniers mois par les entreprises et les agences pour l’emploi.

Dans son discours, João Lourenço a fait savoir que la demande d’électricité dans le pays est actuellement de 1.957 mégawatts (MW), ce qui représente une augmentation de 11% par rapport à l’année dernière.

Quant au secteur du logement, le président angolais a expliqué aux députés que l’État angolais dispose de 18.800 maisons à vendre dans les 14 villes satellite existant dans le pays.

Dans le domaine social, il a informé que 1.200 projets approuvés du Programme intégré d’intervention dans les municipalités (PIIM) sont en cours d’exécution, dans tout le pays, après avoir réaffirmé que le Gouvernement accordera une plus grande attention à la lutte contre le Covid-19.

Le message sur l’état de la nation a été le point culminant de la rentrée parlementaire.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire