Algérie: La relance du développement local au centre de la visite du Premier ministre à Djelfa


Alger — La relance du développement local a été au centre de la visite de travail et d’inspection effectuée samedi par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, dans la wilaya de Djelfa, où il s’est enquis de plusieurs projet à caractère économique et social.

Le Premier ministre a entamé sa visite par l’inauguration d’un marché régional de gros de fruits et légumes à Ain Oussara (100 km au nord du chef-lieu de la wilaya), devant couvrir les besoins de pas moins de neuf wilayas voisines.

Mettant l’accent sur l’importance de cette structure commerciale, M. Djerad a préconisé l’établissement d’une « coordination » entre les marchés régionaux du pays « en vue de garantir un équilibre dans l’approvisionnement du marché en différents produits et, partant, éviter la pénurie et les méventes ».

Ce marché de gros, d’une capacité d’accueil de 320.000 tonnes de fruits et légumes/an, a été réalisé à la sortie Ouest de la ville d’Ain Ouessara, sur une surface de 15 ha, pour une enveloppe de près de 1,8 milliard DA. Selon sa fiche technique, il permettra, dès sa mise en service, la création de 900 emplois et a pour objectif principal de contribuer à l’organisation du marché national, au contrôle des prix et à l’approvisionnement, en fruits et légumes, des marchés des neuf wilayas ciblées, à savoir Djelfa, Ghardaïa, Biskra, Tiaret,Tissemssilt, Msila, Ouargla, Médéa et Laghouat.

Le Premier ministre a procédé, ensuite, à l’inauguration d’une unité industrielle privée de recyclage de papier, récemment raccordée au réseau électrique, dans la zone industrielle d’Ain Ouessara.

Après une inspection de la chaîne de production, M. Djerad a mis en avant « l’importante contribution attendue de cette unité dans le soutien de l’industrie de transformation, notamment en matière de couverture des besoins du marché national en produits locaux et, partant, la réduction de leur facture d’importation (en devises) ».

Cet investissement privé, d’une valeur de 4,9 milliards DA, assure 150 emplois directs. Après la mise en service effective de la chaîne de production de papier hygiénique, il générera, durant sa 2ème étape, prévue à l’horizon 2022, pas moins de 180 emplois.

Le Premier ministre a fait état, lors de sa visite à cette unité, de la signature prochaine d’un décret exécutif portant réorganisation des zones industrielles qui, a-t-il relevé, connaissent « une certaine anarchie », affirmant que le gouvernement « veillera à la répartition transparente et à l’organisation rationnelle du foncier industriel » et annonçant l’ouverture de filiales bancaires dans ces zones, à l’instar de ce qui est en vigueur dans de tels espaces à travers le monde.

Poursuivant sa visite, M. Djerad a inspecté un hôpital de 60 lits à El Birine, dont la réalisation a été achevée. Après un exposé qui lui été présenté sur l’état des lieux du secteur local de la santé, en termes de structures et de projets en réalisation, le Premier ministre a souligné la « priorité absolue » accordée à la « relance du secteur de la santé », notamment « après la mise à nue de faiblesses dans la gestion sanitaire, suite à la pandémie du nouveau coronavirus, requérant une révision, en vue d’une amélioration du service de santé publique ».

Dans le même contexte, le Premier ministre a procédé à la pose de la première pierre de la réalisation d’un Centre anti-cancer (CAC), à la sortie Est de Djelfa, d’une capacité d’accueil de 120 lits, rappelant que « ce projet est inscrit au titre des engagements pris par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Il a noté que la décision de réalisation de ce CAC a été dictée par l’emplacement « stratégique » de Djelfa, faisant que « plusieurs wilayas profiteront de cette réalisation », insistant sur « une accélération des travaux et un respect des délais de réalisation pour une construction de qualité réunissant toutes les conditions d’un hôpital moderne.

M.Djerad s’est rendu par la suite au nouveau pôle urbain de « Berbih » pour inaugurer une école des métiers des Travaux publics, d’une capacité de 250 places pédagogiques, réalisée dans le cadre de la coopération algéro-chinoise, soulignant, à cette occasion, qu’elle permettra aux jeunes de se former dans le domaine des Travaux publics pour contribuer à la réalisation des projets locaux et nationaux.

Lors d’une rencontre avec les citoyens de zones d’ombre dans la commune de Sidi Bayazid (65 km à l’est du chef-lieu de wilaya), M. Djerad a, par ailleurs, réitéré « la volonté sincère de l’Etat à opérer le changement ».

La visite du Premier ministre devait se poursuivre par une rencontre avec des représentants locaux de la société civile pour écouter leurs préoccupations. Il devait, également, intervenir sur les ondes de la Radio locale.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire