Algérie: Formation aux métiers de l’eau – 20 nouvelles spécialités créées prochainement


Alger — Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki a mis l’accent samedi à Alger sur l’importance de la formation dans l’amélioration du niveau des cadres du secteur en vue de garantir des services de qualité aux consommateurs, annonçant la création de 20 nouvelles spécialités de formation aux métiers de l’eau à partir de l’année prochaine.

« La formation figure parmi les projets du secteur en vue de préserver la pérennité des ses institutions et valoriser la ressource humaine », a indiqué le ministre qui coprésidait avec la ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Hoyem Benfriha la cérémonie de lancement de la nouvelle année de formation au profit des cadres des ressources en eau organisée au Centre national de la formation aux métiers de l’eau relevant de l’Algérienne des eaux (ADE) à Alger.

L’encadrement et la qualification adopté par le secteur vise à s’adapter aux nouveautés de ce domaine sur les plans technique et technologique, a-t-il expliqué relavant que les métiers de l’eau nécessitent une adaptation continue aux développements technologique et numérique.

Le premier groupe des cadres installés récemment au sein de l’ADE sera formé durant la nouvelle année de formation, a-t-il fait savoir.

Les établissements de formation relavant du secteur des ressources en eau ont crée une plateforme d’échange entre les techniciens, les experts et les travailleurs du secteur à travers le pays, a ajouté le ministre.

M. Berraki a évoqué l’importance accordée par le projet d’amendement de la constitution soumis à référendum prévu le 1er novembre à la préservation de l’eau pour les futures générations.

Benfriha: la formation aux métiers de l’eau et de l’environnement attire un nombre croissant de jeunes

Pour sa part, la ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Hoyam Benfriha a indiqué que sa visite au Centre nationale de formation aux métiers de l’eau, lui avait permis de s’enquérir des capacités dont dispose le secteur en matière de formation qui constitue un élément clé pour le développement économique.

« Ces programmes de formation permettront de développer les capacités des établissements et de leur personnel », a-t-elle souligné.

Evoquant les spécialités assurées par son secteur qui couvrent les activités principales de l’économie nationale dont le nombre est de 495 spécialités réparties sur 23 filières professionnelles, la ministre a rappelé le grand nombre d’apprentis dans les filières de l’eau et de l’environnement au niveau de son secteur, faisant état de 22 spécialités dont la réhabilitation et la maintenance des infrastructures des eaux, l’entretien des réseaux d’alimentation en eau potable, l’exploitation des barrages et des stations d’épuration et bien d’autres.

Le nombre des diplômés dans la filière des eaux est de 1.812, tous niveaux confondus, sur un total de 5.127 apprentis au niveau des différentes filières de l’eau et de l’environnement, avance Mme Benfriha.

Les deux ministres ont visité les différentes classes et ateliers du centre national de formation aux métiers de l’eau où il se sont enquis du déroulement des unités d’enseignement tout en inspectant les équipements utilisés dans la formation pratique.

Par la même occasion, un amphithéâtre relevant du Centre national de formation aux métiers de l’eau a été baptisé du nom de feu Ahmed Hammadi, ancien cadre des ressources en eau.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire