Bukavu : la police disperse à coup de gaz lacrymogènes une manifestation d’élèves qui protestent contre la grève des enseignants


La Police nationale congolaise a dispersé à coup de gaz lacrymogène, ce mercredi 21 octobre 2020, les élèves des différentes écoles de Bukavu  qui manifestaient pour réclamer le retour des enseignants dans les salles de classe.

Au cours de la plénière de ce mercredi à l’assemblée provinciale du Sud-Kivu, les députés ont fustigé cette manière de faire de la police.

 » Il est anormal que les enfants soient dispersés à coup de gaz lacrymogènes par les policiers au gouvernorat, la moindre des choses serait de les écouter (…) Ces enfants ne réclament que leurs droit à la  scolarité, ils ne peuvent pas être dispersés comme ça par la police, je demande qu’ils soient reçu par l’exécutif » a dit le député David Mubalama dans une motion d’actualité à l’assemblée provinciale.

Depuis le lundi 19 octobre, les élèves des écoles publiques et ceux des écoles conventionnées catholiques manifestent dans la ville de Bukavu. Des enfants ont brûlé les pneus ces deux derniers jours, ils se sont rendus au gouvernorat de province où ils ont été dispersés par la police.

Justin Mwamba



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire