Année académique 2020-2021 : L’institut 2iE accueille ses 264 nouveaux étudiants


L’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2iE) a organisé sa traditionnelle cérémonie d’accueil de ses nouveaux étudiants, le jeudi 22 octobre 2020, au campus de Ouagadougou. Pour le premier semestre de l’année académique 2020-2021, ils sont 264 nouveaux étudiants à intégrer ce temple du savoir.

La tradition a été une fois de plus respectée. Ils sont 264 nouveaux étudiants, issus de la sous-région et l’Afrique centrale, à intégrer cette école d’ingénierie pour le semestre A de l’année académique 2020-2021.


Lire aussi : Année académique 2019-2020 : L’institut 2iE accueille ses nouveaux étudiants


A l’ouverture, les nouveaux étudiants ont défilé par communauté avec leurs drapeaux. La cérémonie a été autant festive qu’instructive avec des animations musicales mais aussi des communications tendant à prodiguer des conseils aux nouveaux venus et à leur présenter l’historique et la philosophie de l’institution qui est désormais leur nouvel environnement d’étude.

A l’exemple des étudiants venus du Tchad, chaque communauté a défilé avec son drapeau

« Ayez soif de réussir, ayez juste faim de réussir ! »

Telle fut la substance de l’intervention de Professeur El Hadji Bamba Diaw, Directeur général de 2iE, Professeur El Hadji Bamba Diaw. Il a assuré que son équipe a l’obligation de faire des étudiants de 2iE les membres de l’élite de demain. C’est pourquoi, il a invité ces derniers à ne pas se fixer des limites mais à persévérer. « Vous êtes à la fleur de l’âge donc vous devez travailler dur. Ayez soif de réussir, ayez juste faim de réussir », a-t-il exhorté.

Après la signature de la charte, Narcisse Kaboré (à gauche) a reçu le flambeau

Le président de l’Association des étudiants (AE) de 2iE, Stéphane Yanogo, en tant qu’ainé, a également prodigué des conseils à ses cadets. Il les a invités à ne pas abandonner et à persévérer dans l’effort parce « qu’ici à 2iE, il y aura de moment de stress », pour quiconque souhaite réussir ses études. Il a aussi insisté sur le fait de ne négligez aucune matière, notamment l’anglais », pour être en conformité avec les conditions exigées par l’accréditation Cti.

Le directeur général de 2ie, Pr Bamba Diaw

Au nom des nouveaux étudiants, Narcisse Kaboré, a pris le flambeau et promis de continuer la tâche. « Ce sont des conseils très avisés qui vont nous aider à nous intégrer facilement parce que 2iE est un système différent par rapport aux autres écoles », a-t-il affirmé.

Il faut relever que cette cérémonie d’accueil a été organisée par la cellule Accueil, intégration, orientation et écoute des étudiants (AIOE) de 2iE. L’AIOE, comme expliqué par sa responsable, un dispositif permettant d’accompagner les étudiants tout au long de leur cursus académique au sein de 2iE. Elle comprend trois axes principaux à savoir : accueil et intégration, orientation et écoute, et développement personnel.

Plusieurs étudiants ont pris part à cette cérémonie

Toujours dans le but d’assurer de meilleures conditions d’études, de travail et d’épanouissement de ses étudiants,2iE a mis en place un Comité de lutte contre le harcèlement sexuel (CLHS. Un psychologue ou un avocat peut être saisi au besoin. En présence d’un cas avéré et grave, l’institut se réserve le droit de recourir à la justice, a indiqué, Mme Aminata NDIAYE, Responsable du CLHS.

Quid de 2iE

En 1968, quatorze (14) Etats africains (francophones) ont créé l’Ecole d’ingénieurs de l’équipement rural (EIER), qui s’est métamorphosée en groupe des écoles EIER-ETSHER en 2001. C’est à partir de 2005 que l’appellation Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2ie) est née.

La photo de famille

2iE offre une formation diversifiée et basée sur le système Licence-Master-Doctorat (LMD). Les domaines sont : Génie de l’eau, de l’assainissement et des aménagements hydroagricoles (GEAAH), Génie civil, bâtiments et travaux publics (GC-BTP) et Génie électrique et énergétique (GEE).

Chaque année, 2iE offre deux rentrées académiques : septembre et février.

Cryspin Masneang Laoundiki

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire