Aux Pays-Bas, l’évasion fiscale massive des géants du tabac



Quatre des plus grandes compagnies de tabac au monde font passer environ 40 % de leurs bénéfices annuels par les Pays-Bas, rapporte le quotidien NRC. Elles parviennent ainsi à éviter une importante partie des impôts dans les pays d’où elles tirent la majorité de leurs revenus.

“British American Tobacco, Philip Morris, Japan Tobacco et Imperial Brands détiennent ensemble les deux tiers du marché international du tabac”, rappelle le quotidien néerlandais NRC. Et ce sont justement ces quatre compagnies qui pratiquent à grande échelle de l’évasion fiscale, en passant par les Pays-Bas, rapporte le journal d’Amsterdam, qui se base sur une récente enquête du collectif de journalistes The investigative Desk.

“Les quatre multinationales se servent de holdings néerlandaises afin d’y transférer une partie de leurs revenus étrangers”, indique le NRC, qui poursuit :

Tous les ans, les quatre [firmes] réunies envoient ainsi au total 7 milliards d’euros de dividendes en moyenne aux Pays-Bas.”

Cela représente environ 40 % des 17,5 milliards d’euros de bénéfices nets de l’ensemble de ces quatre géants, précise-t-il. “La plupart des holdings en question n’ont ni employés, ni activités. Elles servent seulement de ports de transit pour revenus.” Une fois aux Pays-Bas, ces revenus sont soumis à des impôts moins importants que dans les pays d’où ils sont originaires.

Les fabricants de tabac utilisent également des sociétés néerlandaises pour le transfert de redevances et intérêts vers d’autres pays comme la Suisse, précise le NRC.

Face à cette situation, les nouvelles directives internationales de lutte contre l’évasion fiscale n’ont que très peu d’effets, en conclut le NRC. En 2015, rappelle le journal, l’OCDE avait lancé une série de directives afin de lutter contre l’évasion fiscale, soutenue par 135 pays. “L’idée est de faire en sorte que les revenus soient obligatoirement imposés dans les pays où ont réellement lieu les activités de l’entreprise. Le transfert de ces revenus vers des pays à la pression fiscale moins forte doit stopper.”

Source

Créé en 1970, le titre est sans conteste le quotidien de référence de l’intelligentsia néerlandaise. Libéral de tradition, rigoureux par choix, informé sans frontières.
Le quotidien national du soir a été longtemps édité à Rotterdam, mais

[…]

Lire la suite





A lire aussi

Laisser un commentaire