Burkina Faso: BBDA – Six partis politiques s’acquittent du paiement de redevance de droits d’auteurs


Le Bureau burkinabè des droits d’auteur (BBDA) a enregistré, le vendredi 30 octobre 2020 à Ouagadougou, le paiement de redevance de droits d’auteurs de six partis politiques.

C’est un ballet de partis politiques, qui se sont succédés au bureau burkinabè des droits d’auteur. Six partis politiques se sont acquittés de leur redevance de droits d’auteurs. Il s’agit de Mouvement pour le changement et la renaissance (MCR) de Tahirou Barry, Vision Burkina de Do Pascal, du Parti de la renaissance national (PAREN), de l’AJIR, de AGIR ensemble et du Mouvement soleil d’avenir (MPS) de Abdoulaye Soma.

Les chèques enregistrés vont de 250 000 FCFA à 3 millions de FCFA. La réception des chèques est intervenue, le vendredi 30 octobre 2020 à Ouagadougou. Pour Tahirou Barry du MCR, l’enjeu de la visite est de s’acquitter de droit qui rémunère et qui protège les auteurs des œuvres créatives.

Il a souligné que le secteur culturel constitue un domaine cardinal dans tout processus de développement.

À son avis, le paiement des droits d’auteurs est de permettre aux créateurs des œuvres d’être récompensés à la hauteur des efforts fournis. En félicitant les responsables du BBDA, Tahirou Barry a prévenu que cela vise à empêcher les auteurs des œuvres d’être dans la clochardisation et dans la précarité.

A la suite du candidat du MCR, le parti du Vision Burkina de Do Pascal Sessouma. A l’entendre, c’est un exercice important qui entre dans la dynamique de défendre la culture et de l’art. « Si les gens ne s’acquittent de leur devoir à l’encontre du BBDA c’est de tuer petit à petit la culture », a-t-il dit.

Il a salué les partis politiques qui se sont acquittés et cette initiative de l’institution. Pour lui, un peuple sans culture et un peuple sans âme. Le représentant de l’AJIR, Clovis Fidèle Ouédraogo a confié que ce geste vise à permettre aux artistes d’entre rémunéré à sa juste valeur de leur travail.

Le secrétaire national du parti AGIR ensemble, Salif Ouédraogo a indiqué cet acte est symbolique sobre et plein de signification. Il a soutenu que la culture occupe une place importante dans le programme du candidat Kadré Désiré Ouédraogo.

De cette même lancée, après dépôt de chèque, le représentant du PAREN, Alphonse Tougouma a apprécié cette initiative visant à soutenir la création artistique.

« Une clé de voûte pour les industries créatives »

A ces propos, le directeur du BBDA, Wahabou Bara a mentionné que le droit d’auteurs est la clé de voute pour les industries créatives.

Ces montants, a-t-il éclairci, seront redistribués aux créateurs. D’une importance à la fois pédagogique et économique, il a soutenu que la culture est au début et à la fin. C’est pourquoi, M. Bara a encouragé les partis politiques à insérer dans leurs programmes, une place de choix à la culture.

Car, pour sa part, il a avancé qu’une société qui ne rêve est appelé à mourir. Le BBDA par la voix de son premier responsable a, d’emblée, remercié les partis à jour du paiement qui consiste à un acte citoyen.

De cette manière, il a signifié aux autres à leur emboiter le pas pour le bonheur des créateurs. Et ce, a-t-il soutenu, aimer son peuple, c’est aimer sa culture et aimer sa culture c’est prendre soin de ses acteurs. Pour lui, le fait d’aimer sa culture s’acquitter de la redevance de droits d’auteur.

Après respectivement le MPP, l’ADF-RDA, le CDP et l’UPC qui ont sacrifié à la tradition pour y répondre à ce plaidoyer de l’institution, la contribution est en fonction de 3 catégories et de l’occupation du territoire.

Il s’agit du premier groupe dont les frais sont compris entre 3 millions FCFA à 5 millions, du second de 500 000 FCFA à 3 millions FCFA et du troisième qui est de 250 000 FCFA à 500 000FCFA.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire