Achpat-Hamback : les deux nouveaux hommes forts de Ouattara pour la paix



Les lampions se sont éteints sur la Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire. Au-delà des déclarations sulfureuses des deux camps (l’opposition qui crie à la victoire en raison de son mot d’ordre de désobéissance civile largement suivi et le pouvoir d’Etat qui se félicite de la tenue effective et de la mobilisation du scrutin), une réalité s’impose aux Ivoiriens : la Côte d’Ivoire doit vivre et les Ivoiriens veulent la paix.
Sans grande surprise, le Président Ouattara, en l’absence de l’opposition significative, sera plébiscité au regard des résultats partiels lus à la télévision nationale.
L’opinion nationale et internationale attendent les premiers actes dans le sens de l’apaisement. Et pour mener à bien le quinquennat 2020-2025, de sources bien introduites, Alassane Ouattara compte s’appuyer sur deux hommes forts de son pouvoir : le ministre d’Etat Patrick Achi, 65 ans, secrétaire général de la présidence de la République et Hamed Bakayoko, 55 ans, actuel Premier ministre et ministre de la défense.
Après la probable investiture du Président Ouattara qui pourrait avoir lieu assez rapidement, nos sources annoncent que Patrick Achi se verrait nommer vice-président de la République en lieu et place de Daniel Kablan Duncan qui a démissionné. Il devrait avoir en charge le grand dossier de l’apaisement et de la réconciliation nationale. Il est évident que la Côte d’Ivoire ne saurait demeurer sous tensions habitables. La paix est primordiale pour préserver les nombreux acquis économiques et sociaux du régime Ouattara. Patrick Achi, haut cadre de l’Etat depuis deux décennies (ministre des infrastructures économiques de 2000 à 2017, secrétaire général de la présidence de la République depuis 2017, originaire d’Adzopé et leader de la récente plateforme des cadres du grand Sud et Est ivoirien) connaît parfaitement Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et entretient des relations amicales avec Guillaume Soro. Il pourrait aisément être cet instrument de paix pour réconcilier les frères ennemis ivoiriens.
Quant à son jeune frère Hamed Bakayoko, très populaire dans les milieux des jeunes, il pourrait continuer sa mission à la tête du gouvernement. Dans un récent entretien accordé à RFI et France 24, le Président candidat Alassane Ouattara a clairement affirmé que son protégé est un bon Premier ministre qui fait bien son travail.
Le duo AchPat-Hamback à la tête de l’exécutif ivoirien, sous l’autorité bienveillante du Président Alassane Ouattara, serait aussi le gage du maintien de l’équilibre entre le Sud et le Nord du pays.
Dans tous les cas, la Présidentielle du 31 octobre 2020 montre bien la fragilité de l’équilibre socio-ethnique. En somme, la paix en Côte d’Ivoire passe par la main tendue du Président Ouattara à l’opposition significative ivoirienne et la géopolitique pour la formation du prochain gouvernement.

CN



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire