Algérie: Zones d’ombre – Plus de 21.000 projets de raccordement à l’électricité et au gaz recensés


Alger — Le ministère de l’Energie a recensé plus de 21.000 projets de raccordement à l’électricité et au gaz pour le développement des zones d’ombre à travers les différentes wilayas du pays, a affirmé mardi à Alger le ministre du secteur, Abdelmadjid Attar.

S’exprimant lors d’une séance organisée par la Commission des finances et du budget de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), dans le cadre du débat des dispositions du PLF 2021, M. Attar a fait savoir que son département ministériel avait effectué un inventaire des zones d’ombre durant la période allant entre mars et fin juillet dernier, ayant permis le recensement d’un total de 11.537 projets de raccordement au gaz et 9.833 projets de raccordement à l’électricité.

Seulement 315 projets de raccordement à l’électricité et 259 projets de raccordement au gaz ont été réalisés jusqu’au 27 octobre dernier, selon les chiffres présentés par M. Attar.

Outre les zones d’ombre, le ministère de l’Energie classe les projets de raccordement à l’énergie au profit des agriculteurs et des investisseurs « parmi les priorités du secteur ».

Le bilan présenté par le ministre fait état de la réalisation de 1.542 projets au profit des exploitations agricoles sur un total de 3.526 projets recensés au titre de dernier inventaire effectué le 27 octobre dernier, soit 44% du total des projets. Un total de 581 autres projets sont en cours de réalisation (19%).

Lire aussi: Zones d’ombre: l’approvisionnement en gaz, une des priorités du président de la République

Dans le même sillage, M. Attar a réaffirmé l’engagement de son secteur à assurer le raccordement de l’ensemble de ces exploitations agricoles avant la fin 2020, mais «à condition de lever tous les obstacles rencontrés dans ce domaine et dans la plupart des cas au niveau local (absence de routes menant au site du projet, l’absence de lignes électriques, et les lenteurs des procédures inhérentes à la conclusion des marchés publics).

Concernant le raccordement des exploitants au réseau de gaz et d’électricité, sur un total de 1544 demandes formulées, 263 exploitants ont été alimentés en électricité et 62 au gaz (recensement du 27 octobre).

A cet effet, M. Attar a assuré que le travail se poursuivra sur la même cadence pour satisfaire le reste des demandes entre 2020 et 2021, «à condition que ces exploitants soient présents en vue de répondre à leurs besoins énergétiques».

S’agissant des programmes nationaux de raccordement au gaz et à l’électricité, et compte tenu des programmes en cours de réalisation au niveau de 48 wilayas, le raccordement de 140.000 foyers à l’électricité et 370.000 autres au gaz est prévu durant la période 2020-2024, précise le ministre.

Pour M. Attar, ces programmes financés par l’Etat ont permis ces dernières années de raccorder près de 2,3 millions de foyers à l’électricité et 400 000 autres au gaz pour une enveloppe budgétaire de l’ordre de 600 milliards de dinars, soulignant que le nombre global de clients est passé ainsi à 10,2 millions pour l’électricité et 6,2 millions pour le gaz, soit un taux d’alimentation de 98% pour l’électricité et 62% pour le gaz.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire