Bahati Lukwebo : « L’accord FCC-CACH cause beaucoup de tort au peuple congolais… le président de la République, malgré sa patience, en est arrivé au bout »  


Le président de l’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC), Modeste Bahati Lukwebo, a dénoncé les menaces proférés à son égard lors du commencement des soucis juridiques liés au dédoublement de sa formation politique. Il a tenu également à saluer le courage du président de la République pour sa prise de position ouverte concernant l’accord FCC-CACH, qui selon, cause énormément du tort au peuple congolais.

«Nous avons subi toute sorte de représailles que ce soit politique, économique, fiscale et sécuritaire à telle enseigne que nos 5 ministères qui nous ont été attribués (sous -entendu ont été détournés-), nous parlons sous le contrôle du secrétaire général de l’UDPS qui est dans la salle et qui était avec nous dans les négociations du comité de suivi de l’accord…cet accord FCC-CACH qui cause beaucoup de tort au peuple congolais. Heureusement que le président de la République, malgré sa patience, en est arrivé au bout et vous avez suivi son discours qui était très éloquent», a-t-il déclaré dans son discours d’ouverture du 3ème congrès de son parti ce lundi.

Pour le président de l’AFDC, son parti politique est victime tout simplement de bons scores réalisés lors des dernières élections sans pour autant disposer de mêmes moyens financiers que ceux qui les combattent aujourd’hui. 

«Nous sommes pour le moment la 2ème force politique du pays avec 145 élus directs et indirects. A ces députés provinciaux et nationaux s’ajoutent nos sénateurs, nos gouverneurs et vice-gouverneurs, les présidents des assemblées provinciales. Cette moisson nous a attiré de la jalousie et de la haine, mais également la peur. Les gens se sont dits, ceux-ci qui n’ont pas d’argent comment ont-ils fait pour réaliser une telle moisson alors que nous, nous avons des millions pour un maigre résultat. Alors il faut les combattre et les faire disparaître. Mais ils ne savent pas que nous sommes déterminés à aller jusqu’au bout et à défendre nos droits grâce à Dieu», a-t-il dit.

Le regroupement AFDC-A présidé par Bahati Lukwebo a été dédoublé depuis la suspension de ce dernier au sein du FCC, il y a plus d’une année. AFDC-A a deux ailes : l’une dirigée par Néné Nkulu et l’autre par Bahati Lukwebo. L’Assemblée nationale, à travers sa commission PAJ avait donné raison au camp Nkulu qui a attiré plusieurs députés membres dudit regroupement. 

Berith Yakitenge

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire