Boycott actif du scrutin du 31 octobre 2020 – Bacongo : “Ça manque totalement de logique”



Dans le cadre du point de presse quotidien initié par le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix(Rhdp) à l’occasion de l’élection présidentielle d’octobre 2020, le ministre Cissé Bacongo était face aux journalistes le mardi 3 novembre 2020 au siège annexe du parti sis à Abidjan- II Plateaux Vallons.

« Depuis la fin des élections du 31 octobre 2020, on entend beaucoup de choses. On entend dire que des candidats ont été exclus du jeu politique ou de la compétition. Par qui ? Sans le dire ouvertement, on sous-entend que le président qui était candidat, a exclu certains candidats. Il semblerait même que le parrainage a été décidé entre quatre murs par le président Alassane Ouattara. Que la caution qui était de 20 millions est portée à 50 millions, que c’est une décision prise par le président Alassane Ouattara entre quatre murs. Mais, faux ! Archi faux ! Mille fois, faux ! Puisqu’on était tous assis dans la salle B du Conseil du gouvernement à la primature avec toute la classe politique. Ces deux points ont fait l’objet d’un consensus de tous ceux qui étaient là », a rappelé le conférencier du jour.
Sur la question de la transition civile annoncée par les partis et groupements politiques de l’opposition, il a dit : « On conteste sa candidature. C’est une chose. Que les élections aient eu lieu, ça, c’est autre chose. Les élections ont eu lieu, vous n’avez pas participé parce que vous considérez qu’aller à ces élections avec un candidat qui ne devait pas compétir. Ça veut dire qu’ils ont préjugé du résultat. S’ils n’avaient pas préjugé du résultat des élections, c’est-à-dire s’ils n’avaient pas considéré qu’à ces élections du 31 octobre, si Alassane va, il va gagner, donc, nous on va perdre, donc, s’ils n’avaient pas préjugé, ils seraient partis aux élections. Parce qu’il ne faut pas non plus qu’on croit que tout a commencé par la Côte d’Ivoire.(…)

Pourquoi Affi N’Guessan, le président Henri Konan Bédié et tous les autres, qui crient leur majorité, qui disent qu’ils sont majoritaire dans le pays, qui disent que le taux de participation n’a été que 7%. [ Ça veut dire à contrario que les 93 % d’Ivoiriens, selon eux, qui ne sont pas allés aux élections sont leurs électeurs ], pourquoi n’ont-ils pas pris ces 93% ? Mais, moi, je ne comprends pas, ça manque totalement de logique. C’est pourquoi je vous dis l’opposition, dans ce qu’elle est en train de faire est dans un double jeu de duperie. Le premier jeu de duperie, c’est entre ses propres membres. Personne ne veut rester derrière. Personne ne veut s’effacer pour que celui qui a le plus de chance de gagner soit devant. Celui qui a des chances de gagner, aurait pu être Bédié non ? Ne serait-ce à cause de l’âge, ils auraient pu dire ‘’attendez, on s’aligne derrière’’.



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire