Burkina Faso : Charles Bila Kaboré inhumé dans son Tuiré natal


Décédé le 27 octobre 2020 à l’âge de 90 ans, Charles Bila Kaboré, le père du Président du Faso, Roch Kaboré, est inhumé, ce mardi 3 novembre 2020 dans son Tuiré natal, dans la province de Ganzourgou.

Après la messe à la chapelle Notre Dame de Lourdes de Tuiré, Charles Bila Kaboré a été inhumé dans le cimetière familial de Tuiré, dans la province de Ganzourgou. Cette journée a été marquée par des moments de témoignages de la famille, amis et connaissances.

Bila Charles Kaboré, 90 ans, ancien ministre des Finances et vice-gouverneur de la BCEAO, est décédé mardi dernier des suites de maladie. Avant d’être conduit à sa dernière demeure, Charles Bila Kaboré, dignitaire de la Grand-croix de l’Ordre national, la plus haute distinction honorifique du Burkina Faso, a reçu les honneurs de la République.

Plusieurs personnalités ont effectué le déplacement à Tuiré pour exprimer leur compassion et solidarité à la famille Kaboré. Il y avait le Premier ministre, des présidents d’institution, des membres du gouvernement, des parents, des membres des communautés religieuses et coutumières, des ambassadeurs résidant au Burkina, etc. Les présidents Mahamadou Issoufou du Niger et Moctar Embalo Cissoko de la Guinée-Bissau se sont également rendus sur place. L’ensemble de la classe politique a observé une pause dans les agendas électoraux ce 3 novembre pour compatir et saluer la mémoire du patriarche.

« C’était un homme de grande valeur. Pour nous qui avons vécu à ses côtés, on ne peut pas l’oublier. C’est vraiment dommage qu’il soit parti », s’est exprimé Mgr Séraphin Rouamba, archevêque émérite de Koupela.


Lire aussi : Burkina Faso : Le président Roch Kaboré a perdu son père


Norbert Toé est vice gouverneur de la BCEAO. Lui également a témoigné tout le bien qu’il pense du défunt Kaboré, surtout son passage à la BCEAO. « Le vice gouverneur Kaboré fut un grand homme. C’était un grand monsieur qui a fait, qui a renforcé notre Union monétaire de l’Afrique de l’Ouest. Il a contribué à transférer le siège de Paris à Dakar au Sénégal. Il a procédé à l’africanisation des cadres de la Banque. » a-t-il relevé.

Les condoléances présentées à la famille, avant même l’inhumation, ont touché le Président du Faso, Roch Kaboré, qui n’avait pas hésité de le mentionner. « Au-delà du réconfort dans cette circonstance douloureuse, ces marques d’attention ont nourri notre sentiment d’appartenance à une même famille en humanité. J’exprime ici ma profonde gratitude et celle de nos familles à tous. Que le Dieu de Miséricorde fasse entrer papa Charles dans sa joie éternelle, et qu’il nous donne à tous de vivre dans sa paix et par sa grâce », a-t-il déclaré.

Le lundi 2 novembre 2020, avant le transfert de la dépouille à Tuiré, une messe d’enterrement a été dite à la Paroisse Sacré-Coeur de Dapoya à Ouagadougou. C’est le Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque de Ouagadougou qui l’a présidée.

Le décès de Bila Charles Kaboré a impacté le début de la campagne électorale du Mouvement du peuple et du progrès (MPP) dont Roch Kaboré est le candidat à la présidentielle. Initialement prévue pour démarrer le 31 octobre 2020 à Bobo- Dioulasso, elle débute le 4 novembre dans la même ville.

Lefaso.net





Burkina

A lire aussi

Laisser un commentaire