Cameroun: Assassinats de Kumba – L’Eglise évangélique prie pour les victimes


A travers un culte organisé le week-end dernier à Yaoundé, Philipe Ngete, président de la région synodale du Centre-Sud, a appelé au respect de la vie des enfants.

L’Eglise évangélique du Cameroun (EEC), paroisse de Nlongkak à Yaoundé, a organisé le week-end dernier un culte en mémoire des enfants assassinés à Kumba, chef-lieu du département de la Mémé, région du Sud-Ouest. Tout a commencé par une procession liturgique, conduite par le président de la région synodale du Centre-Sud, le Révérend Philippe Nguete, qu’accompagnaient environ 300 chrétiens. Au cours de cette marche, le Révérend Philippe Nguete a réitéré son indignation face à cet acte odieux. « Non à l’effusion du sang » ; « Non au massacre, à la violence et à la haine », « Oui à la vie et à l’amour », « Oui à la paix », « Oui à l’éducation des enfants », pouvait-on lire sur les pancartes.

Cette procession a été suivie d’un culte en la mémoire des victimes de Kumba et des familles éprouvées. Les pasteurs qui se sont succédé au pupitre, ont prié pour les victimes, condamné vertement ce qui s’est passé à Kumba, mais surtout, sollicité du Seigneur la grâce d’une présence réconfortante.

Dans son message spécial préparé pour la circonstance, le président de la région synodale du Centre-Sud a convoqué le livre Mathieu, au chapitre 2, versets 13 à 18, pour illustrer une situation similaire vécue en Egypte qui s’est traduite par le massacre des innocents. Rappelant cela, le Révérend Philippe Nguete a indiqué que « Jésus seul peut nous apporter la consolation, parce qu’il a lui-même échappé au massacre des enfants ».

Le chef de la région synodale a ainsi invité les chrétiens à être des artisans de paix. « Soyons davantage des artisans de paix, pour que le Cameroun redevienne cet ilot de paix », a-t-il



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire