Afrique: Concours Blog4Dev – L’édition 2021 placée sous le signe de la pandémie de Covid-19


Dans le but d’apporter une solution collective à un défi collectif, la Banque mondiale souhaite recueillir l’avis de la jeunesse africaine sur la riposte à la Covid-19. En fonction du contexte de son pays, chaque candidat est invité à rédiger un billet de blog, à soumettre au plus tard le 30 novembre.

Fin 2019, la planète entière se figeait en découvrant l’existence du coronavirus et sa vitesse de propagation. Pour tenter d’y remédier, les écoles ont fermé, les chaînes de production ont cessé de fonctionner, la vie sociale s’est interrompue, les gens se sont cloîtrés chez eux. Bref, tout a changé. Aujourd’hui, l’ampleur de la pandémie et ses effets dévastateurs sur les êtres humains et les économies sont colossaux. Il est donc important que toutes les nations, notamment celles africaines, parviennent non seulement à faire face à la crise sanitaire actuelle, mais se préparent aussi à vivre le monde post-Covid-19. C’est sur cette base que repose la 7e édition du concours Blog4Dev, lancée par la Banque mondiale il y a quelques semaines.

« Comment les jeunes peuvent-ils s’associer à leur gouvernement et aux organisations de la société civile pour faire face à l’impact de la Covid-19 et construire un système social et économique plus solide après la pandémie ? » est le thème choisi cette année. Le concours invite les jeunes à exprimer leurs idées pour faire face à l’impact de la Covid-19 et construire un système social et économique plus solide après la pandémie. Cette initiative permet d’impliquer la jeunesse africaine dans le développement du continent et fournit aux jeunes une plateforme pour partager leurs points de vue et leurs solutions sur des sujets qui leur tiennent à cœur, en fonction des réalités vécues dans leurs pays respectifs.

Pour être admis à participer au concours Blog4Dev, plusieurs conditions sont requises, entre autres : être ressortissant d’un pays d’Afrique subsaharienne et y résider actuellement, avoir entre 18 et 28 ans, ne pas avoir été lauréat des éditions précédentes. En outre, les billets envoyés par chaque candidat doivent être rédigés en 650 mots maximum en anglais, en français ou en portugais. L’originalité, la clarté de l’écriture et de la présentation, la faisabilité et pertinence des solutions, l’impact potentiel sur le développement, sont les principaux critères sur lesquels se baseront les sélections.

Au terme du concours, les lauréats se verront décerner plusieurs prix. Ils seront invités à un événement spécial dans le cadre des réunions de printemps 2021 de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, si la situation sanitaire le permet. Aussi, ils auront l’occasion de représenter la jeunesse africaine à des événements de haut niveau et pourront se voir offrir des opportunités de stage dans l’une des antennes de la Banque mondiale en Afrique, ou encore diffuser leur billet sur le blog Youth Transforming Africa.

Notons que l’an dernier, Exaucée Wonga était lauréate pour le compte de la République du Congo.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire