Alpha Condé : « Je tends la main à l’opposition… » | Africa Guinee


CONAKRY-Le Président Alpha Condé nouvellement élu pour un nouveau mandat de six ans, a tendu la main ce vendredi 13 novembre 2020 à l’opposition alors que plusieurs responsables de celle-ci font l’objet de poursuites judiciaires. Dans un entretien diffusé ce soir à la télévision nationale, le Chef de l’Etat a déclaré qu’il entreprend l’avenir avec espoir. Se présentant comme un homme de dialogue et de paix, le locataire du palais Sékhoutoureya a souligné que c’est « ensemble que nous allons construire la Guinée ».

 

« J’entreprends l’avenir avec espoir, un nouvel esprit m’anime (…) je tends aussi la main à ces millions de guinéens qui n’ont pas voté pour moi, en choisissant d’autres candidats. Ce qui est la règle de la démocratie dans cette élection cruciale pour le pays. Je reste et demeure le père de cette belle nation que nous avons en commun. Je tends la main à tous ces guinéens, qu’ils soient de la mouvance ou de l’opposition pour construire ensemble.

Main tendue à l’opposition

Je suis un homme de paix et de dialogue, c’est ensemble que nous allons construire la Guinée. Ma porte est toujours ouverte au dialogue, je tends la main à tous les guinéens épris de paix et de bonne volonté pour qu’ensemble, on construise la Guinée, la main dans la main. Nous sommes un, il ne faut pas cultiver la haine entre les guinéens, qui au fond, ne sont pas divisés. Faisons de notre diversité notre force, mais assurer la sécurité est une mission régalienne de l’Etat.  Nous allons l’assurer pour les investissements et le bon vivre entre les guinéens.

J’ai tendu la main aux acteurs politiques, je suis ouvert et disponible à travailler avec tous. De bonne foi, j’ai toujours dit que la Guinée est un véhicule à quatre roues. Il faut cependant que tous les guinéens apprennent à respecter la Loi et que la justice soit rendue de façon impartiale pour tous.

Justice pour les victimes

Il y a des destructions de bâtiments publics et privés, des morts et des blessés. Personne n’est au-dessus de la Loi, tout coupable quel qu’il soit, doit répondre de ses actes devant la justice. Il n’y a pas de chasse aux sorcières.  La question de la justice se règle avec la justice. Même moi Président de la République qui vous parle, la justice est libre et indépendante. Il faut que tous les guinéens apprennent à respecter la loi et que la justice soit rendue de façon impartiale pour tous ».

A suivre…

 

Une synthèse de Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire