Afrique: «Équipe d’Europe» (Team Europe) – L’UE scelle des accords afin de générer des investissements à hauteur de 10 milliards d’euros en Afrique et dans les pays du voisinage de l’UE et de stimuler la relance mondiale


Bruxelles — La Commission européenne a opéré ce jour une avancée majeure dans la promotion des investissements en Afrique et dans les pays du voisinage de l’UE en contribuant à stimuler la relance mondiale après la pandémie, en concluant dix accords de garantie financière, pour un montant de 990 millions d’euros, avec des institutions financières partenaires, parachevant ainsi le Fonds européen pour le développement durable (FEDD) – le volet financier du plan d’investissement extérieur (PIE). Ensemble, ces garanties devraient générer au total jusqu’à 10 milliards d’euros d’investissements.

Mme Jutta Urpilainen, commissaire chargée des partenariats internationaux, s’est exprimée en ces termes: «En signant aujourd’hui ces accords, l’UE a bouclé avec près de deux mois d’avance la mise en œuvre de la garantie globale du plan d’investissement extérieur. Désormais, nos institutions financières partenaires ont la possibilité d’actionner toutes les différentes garanties associées au plan afin de générer des milliards d’euros au bénéfice d’investissements indispensables, en particulier dans toute l’Afrique. Ces accords viendront directement en aide aux personnes qui sont confrontées à certains des plus grands défis liés à la COVID-19: les petits entrepreneurs, les indépendants, les femmes chefs d’entreprise et les entreprises dirigées par des jeunes. Ils contribueront également à financer une expansion majeure de la production d’énergie renouvelable, en veillant à ce que la relance de l’après‑pandémie soit verte, numérique, juste et résiliente.»

M. Olivér Várhelyi, commissaire chargé du voisinage et de l’élargissement, a quant à lui déclaré: «Les accords de garantie que nous signons aujourd’hui témoignent clairement du partenariat effectif établi entre la Commission européenne et les institutions financières internationales au soutien de nos pays partenaires. La pandémie a renforcé la nécessité d’investir. En signant ces accords aujourd’hui, la Commission européenne est parvenue à obtenir plus de 500 millions d’euros en faveur des pays du voisinage de l’UE. Ces accords de garantie stimuleront leur relance économique et les rendront plus résilients face aux futures crises.»

Les accords de garantie comprennent une garantie de 400 millions d’euros annoncée ultérieurement – qui vient s’inscrire en complément de la subvention supplémentaire de 100 millions d’euros annoncée aujourd’hui – en faveur du mécanisme COVAX, afin de mettre au point des vaccins contre la COVID-19 et de garantir un accès équitable dès qu’ils seront disponibles. D’autres accords concernant des garanties s’élevant à 370 millions d’euros, aideront les petites entreprises à rester à flot et à poursuivre leur croissance malgré la pandémie de COVID-19.

Toutes ces garanties font partie de la réaction de l’équipe d’Europe («Team Europe») à la COVID-19 — un ensemble de mesures de soutien diverses en faveur des pays partenaires de l’UE, de ses États membres et des institutions financières européennes. Signant également le parachèvement, avec succès, du FEDD, elles apporteront les investissements indispensables aux pays partenaires d’Afrique et du voisinage de l’UE.

Ces garanties font partie du plan d’investissement extérieur de l’UE, qui mobilise plus de 50 milliards d’euros d’investissements publics et privés en faveur du développement durable dans les pays situés dans le voisinage de l’UE et en Afrique, en utilisant une enveloppe de 5 milliards d’euros de fonds européens dans le cadre du FEDD.

Les accords de garantie conclus aujourd’hui sont les suivants:

Plateforme de santé européenne

Cette garantie de 438 millions d’euros auprès de la Banque européenne d’investissement (BEI) réduira et supprimera les contraintes de financement liées à l’accès aux vaccins contre la COVID-19 et aux services de diagnostic en matière de santé en Afrique subsaharienne. Elle se compose de deux volets: le premier, d’un montant de 400 millions d’euros, est axé sur l’élargissement de l’accès aux futurs vaccins contre la COVID-19 en Afrique et dans les pays du voisinage de l’UE; le second, d’un montant de 38 millions d’euros, améliorera l’accès des communautés à faibles revenus d’Afrique subsaharienne, en particulier des zones rurales, à des services de diagnostic de qualité en matière de santé. Il permettra la mise en place de partenariats entre les gouvernements et les sociétés de laboratoire et de diagnostic du secteur privé.

InclusiFi

Cette garantie de 60 millions d’euros auprès de la CDP, l’institution italienne de financement du développement, soutiendra, au niveau local, des femmes et des hommes d’affaires en Afrique subsaharienne et dans les pays du voisinage de l’UE qui éprouvent des difficultés à accéder à des prêts et à des capitaux pour démarrer ou développer leur activité. Le programme InclusiFI (ci-après le «programme») est une initiative gérée conjointement par la CDP et l’AECID (en tant que coresponsables). Ce programme vise à mobiliser des financements privés afin de favoriser l’entrepreneuriat inclusif et durable et la croissance des micro, petites et moyennes entreprises dirigées par des femmes, des jeunes et des migrants, idéalement au moyen d’envois de fonds et de capitaux de la diaspora*.

Il incitera également les banques locales à augmenter les prêts en leur faveur en promouvant le développement des entreprises innovantes et les services financiers dans certains pays. Ce faisant, elle créera des emplois et atténuera les inégalités. InclusiFI aidera également les banques locales et d’autres institutions financières locales à relever les défis nés de la pandémie de COVID-19. La garantie permettra aux communautés de la diaspora en Europe d’investir dans les petites entreprises établies dans leur pays d’origine, en stimulant le recours aux envois de fonds.

AgreenFi

Ce programme de garantie d’un montant de 160 millions d’euros est signé avec l’AFD, l’Agence française de développement, et Proparco, l’institution française de financement du développement. Il cible les petites entreprises d’Afrique subsaharienne et des pays du voisinage de l’UE, en accordant une attention particulière aux micro, petites et moyennes entreprises actives dans le secteur agricole, installées dans les zones rurales, ainsi qu’à celles durement touchées par la pandémie de COVID-19. Cette garantie leur permettra d’emprunter à moindre coût, contribuant ainsi à soutenir leurs activités.

Programme d’appui aux énergies renouvelables pour les zones principalement rurales d’Afrique subsaharienne

Cette garantie de 20 millions d’euros auprès de COFIDES, l’institution espagnole de financement du développement, contribuera au développement et au financement de projets dans le domaine des énergies renouvelables en dehors des réseaux de distribution d’électricité, à savoir les projets que l’on appelle «hors réseau» et «miniréseau». Elle cible les zones rurales et périurbaines d’Afrique subsaharienne et les régions qui n’ont pas accès à l’énergie. La garantie contribuera à générer un investissement total de 80 millions d’euros* et devrait fournir de l’électricité à pas moins de 180 000 habitants des zones rurales qui n’y avaient pas du tout accès jusque-là.

Garantie européenne pour les énergies renouvelables

Ces accords de garantie, d’un montant de 62 millions d’euros, sont signés avec l’AFD, l’Agence française de développement, en partenariat avec la CDP, l’institution italienne de financement du développement*. Ils visent à promouvoir des solutions en matière d’énergies renouvelables en réduisant le risque lié à l’achat de la production (off-take risk) que comportent les projets dans le domaine de l’énergie, à savoir le risque de ne pas obtenir de rémunération pour l’énergie vendue. En fournissant une couverture partielle des risques, ces garanties offriront aux investisseurs une plus grande sécurité et, partant, les inciteront davantage à investir dans un projet d’énergie renouvelable ou à le financer. Ces garanties devraient permettre à plus d’un million de personnes d’avoir accès à l’électricité.

Mécanisme de création de marchés de l’UE

Cette garantie de 150 millions d’euros auprès de la KfW, la banque de développement allemande, et du Fonds de change en devises (TCX), vise à accroître le recours aux devises locales aux fins du financement du développement. Elle accroît la capacité de risque du TCX et lui permet de croître même dans des circonstances difficiles telles que la pandémie de COVID-19. La capacité accrue du TCX permettra aux institutions financières d’octroyer davantage de crédits aux citoyens et aux entreprises en Afrique subsaharienne et dans les pays du voisinage de l’UE, sans exposer les emprunteurs à un risque de change sans précédent. Le programme améliore la stabilité des établissements financiers et crée une capacité de prêt en monnaie locale.

Programme pour la résilience des municipalités, des infrastructures et de l’industrie

Ce programme de garantie de 100 millions d’euros auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) soutiendra les investissements consentis dans les services municipaux, l’industrie et les infrastructures dans les pays du voisinage méridional et oriental de l’UE qui ont été touchés par la pandémie de COVID-19. Le programme soutient également la transition vers des économies vertes, sobres en carbone et résilientes face au changement climatique. Pour ce faire, il soutient les investissements dans les infrastructures vertes des villes, les chaînes logistiques vertes, l’efficacité énergétique et les transferts de technologies vertes dans les processus industriels, les opérations commerciales et le bâtiment. Cette garantie contribuera à améliorer les infrastructures et les services municipaux, à accroître l’efficacité énergétique et l’utilisation rationnelle de l’eau, ainsi qu’à créer des emplois dans les pays du voisinage de l’UE.

Copyright Union européenne, 1995-2020

SOURCE Commission europénne



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire