Afrique: Présidentielle au Niger – Qui sont les candidats ?


La Cour constitutionnelle a validé 30 candidatures à la présidentielle du 27 décembre, dont celle de Mohamed Bazoum, candidat du parti au pouvoir (PNDS).

La Cour constitutionnelle du Niger a publié, le vendredi 13 novembre, la liste des candidats retenus pour la présidentielle du 27 décembre.

Le principal opposant, Hama Amadou, ne pourra pas se présenter à ce scrutin, sa candidature ayant été rejetée. « La Cour déclare inéligible à l’élection présidentielle Hama Amadou du Moden » (Mouvement démocratique nigérien, son parti), a annoncé le président de la Cour, Bouba Mahamane, sans donner de raison, lors d’une audience au siège de l’institution à Niamey.

Arrivé deuxième de la présidentielle de 2016, derrière le président Mahamadou Issoufou, Hama Amadou, 70 ans, deux fois Premier ministre, avait été condamné en 2017, à un an de prison dans une affaire de trafic de bébés, qu’il a toujours qualifié de politique.

La Cour constitutionnelle a validé 30 candidatures dont, sans surprise, celle de Mohamed Bazoum.

Mohamed Bazoum, grand favori

Ancien ministre de l’Intérieur, des Affaires étrangères ou même ministre d’Etat sans portefeuille, Mohamed Bazoum, 60 ans, candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS), est considéré comme un homme clé du pouvoir sous la présidence de Mahamadou Issoufou. Beaucoup le voient comme le favori du scrutin.

Salou Djibo, l’ex-putschiste

Âgé de 55 ans, Salou Djibo a dirigé le coup d’Etat militaire du 18 février 2010 qui a renversé le président démocratiquement élu, Mamadou Tandja, avant de rendre le pouvoir au Président Mahamadou Issoufou élu lors du scrutin de 2011.

Le général Djibo va chercher le fauteuil présidentiel sous les couleurs du parti Paix Justice Progrès (PJP). Il a pris sa retraite de l’armée en 2019. Le général Salou Djibo promet de « faire la politique autrement ».

Seini Oumarou, troisième tentative

Haut représentant du chef de l’Etat depuis 2016, poste qu’il a récemment quitté, Seini Oumarou a été désigné candidat par son parti, le Mouvement national pour la société du développement (MNSD). À 70 ans, il s’apprête à entrer en campagne pour la troisième fois – après 2011 et 2016. Son parti, le Mouvement national pour la société du développement, a dirigé le Niger de 1999 à 2010.

M. Oumarou a été Premier ministre, de 2007 à 2009.

Mahamane Ousmane, l’ex-président

Le 27 mars 1993, au cours de la première élection démocratique, Mahamane Ousmane est élu président de la République du Niger. Le 27 janvier 1996 , au terme de plusieurs mois de tensions sociales, il est renversé par un coup d’Etat mené par le colonel Ibrahim Baré Mainassara. Il est le candidat du Renouveau Démocratique et Républicain.

Ibrahim Yacouba, l’ex-diplomate

Candidat contre l’actuel président Mahamadou Issoufou à la présidentielle de 2016, Ibrahim Yacouba était arrivé 5e avec 4,43% des voix au premier tour. Il avait appelé à voter pour le président Issoufou au second tour. Devenu ministre des Affaires étrangères, il avait été limogé en avril 2018 par le chef de l’Etat pour avoir « fait preuve de déloyauté ». Ibrahim Yacouba est le candidat du Mouvement patriotique nigérien (MPN).

Albadé Abouba, l’ex-allié

Albadé Abouba est le candidat du Mouvement Patriotique pour le Développement (MPR) Jamhuriya. En 2016, son parti s’était aligné dès le premier tour derrière le président Mahamadou Issoufou. Albadé Abouba a été tout puissant ministre de l’Intérieur de Mamadou Tandja et ministre d’Etat en charge de l’Agriculture sous Mahamadou Issoufou, avant de démissionner il y a quelques semaines.

Environ 7 millions 400 000 électeurs sont inscrits sur le fichier électoral biométrique. La campagne électorale en vue des élections législatives et présidentielle s’ouvre le 5 décembre, pour se clôturer le 25 décembre 2020.

La liste complète des candidats

M. Abdallah Souleymane, du parti « Niger En Avant » (NIGERENA) ;

M. Abdoul Kadri Oumarou Alfa, du Groupement GAYYA ZABBE ;

M. Albadé Abouba, du Mouvement Patriotique pour la République (MPR-Jamhuriya) ;

M. Amadou Boubacar Cissé, de l’Union pour la Démocratie et la République (UDR TABBAT) ;

M. Amadou Issoufou Saïdou, Candidat Indépendant ;

M. Amadou Ousmane, du parti ADEN Karkara ;

M. Djibril Baré Maïnassara, de l’Union des Forces Populaires pour la Démocratie et le Progrès (UDFP SAWABA) ;

M. Hamidou Mamadou Abdou, du Rassemblement National Africain (RANAA) ;

M. Hassane Barazé Moussa, de l’Alliance Nigérienne pour la Démocratie et le Progrès (ANDP-Zaman Lahiya);

M. Ibrahim Gado, du Conseil Républicain pour le Progrès et la Démocratie (CRPD-SULHU) ;

M. Ibrahim Yacouba, du Mouvement Patriotique Nigérien (MPN Kishin Kassa) ;

M. Idi Ango Ousmane, de l’Alliance pour la Démocratie et la République (ADR-Mahita) ;

M. Idrissa Issoufou, du Mouvement Citoyen pour le Développement (MCD, Jarumin Talakawa) ;

M. Intinicar Alhassane, du Parti Nigérien pour la Paix et le Développement (PNPD AKAL KASSA)

M. Ismael Oumarou Idé, du FANN-Niger Kama Kanka

M. Kané Kadaouré Habibou, de Synergie des Démocrates pour la République (SDR-Sabuwa) ;

M. Mahaman Hamissou Moumouni, du Parti pour la Justice et le Développement (PJD-Hakika);

M. Mahamane Ousmane, du Renouveau Démocratique et Républicain (RDR Tchanji) ;

M. Mamadou Doulla Talata, de RSP A’Adili ;

M. Bazoum Mohamed, du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS Tarayya);

M. Mounkaila Issa, du Rassemblement Nigérien pour la Démocratie et la Paix (RNDP- Aneima Bani zoumbou) ;

M. Moustapha Mamadou Moustapha, de PRPN Haskin Gari ;

M. Nayoussa Nassirou, de CDPS Cigaban Kassa ;

M. Omar Hamidou Tchiana, de l’Alliance des Mouvements pour l’Emergence du Niger (AMEN-AMIN);

M. Oumarou Abdourahamane, de l’UNPP Incin Africa ;

M. Oumarou Malam Alma, du Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-Farilla) ;

M. Sagbo Adolphe, de PS Imani ;

M. Salou Djibo, du parti « Paix, Justice, Progrès (PJP-Génération Doubara)

M. Seini Oumarou, du Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD-Nassara) ;

M. Souleymane Garba, de PNC Mulura.



actuniger

A lire aussi

Laisser un commentaire