Affaire Puela contre le bureau de l’Assemblée nationale : des femmes ont manifesté lundi devant le Conseil d’État en soutien à Mabunda


Plusieurs femmes ont manifesté ce lundi 16 novembre, devant le Conseil d’État pour soutenir le bureau de l’Assemblée nationale et sa présidente Jeanine Mabunda dans l’affaire initiée par le député Albert Fabrice Puela. Ce dernier avait saisi le Conseil d’Etat en annulation de la décision prise le 10 juillet 2020 par le Bureau de l’Assemblée nationale reprochant d’avoir refusé de démissionner alors que son rapport financier n’a pas été présenté, violant ainsi l’article 139 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Les manifestantes ont fustigé « l’acharnement » politique contre le bureau la chambre basse dirigé par une femme. Ces femmes pour la plupart des marchandes ont promis une nouvelle manifestation ce mercredi 18 novembre, jour de l’audience.

La requête de M. Puela vise à obtenir du Conseil d’État une mesure provisoire de suspension de la décision du bureau de l’Assemblée Nationale du refus de démissionner en dépit de la mise en demeure lui adressée.

Pour l’équipe de Mabunda, ledit rapport avait été déposé dans le délai et débattu. Pour des raisons de covid-19, sur base des exigences des autorités sanitaires, l’Assemblée nationale avait été appelée à réduire le nombre de ses participants physiques aux travaux de la plénière. Le rapport financier avait été déposé auprès des présidents de groupes parlementaires avant le 15 avril, soutient le bureau qui estime que le Conseil d’Etat devrait déclarer « irrecevable » le dossier.

Berith Yakitenge

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire