Algérie: Ghardaïa – Plus de 255 hectares de foncier industriel attribués et restés inexploités ont été récupérés


Ghardaia — Une superficie globale de 255,79 hectares attribués dans le cadre de l’investissement industriel et restés à ce jour inexploités, a été récupérée dans la wilaya de Ghardaïa, a indiqué lundi à l’APS le directeur de l’Industrie et des Mines (DIM) de la wilaya, Lyès Khelifa.

Cette superficie attribuée à 162 bénéficiaires a été récupérée dans le cadre d’une opération d’assainissement du foncier industriel ainsi que celui destiné à l’investissement, une opération qui se poursuit encore dans la wilaya de Ghardaïa, a-t-il précisé.

Ces bénéficiaires ont été déchus de l’attribution après plusieurs mises en demeures adressées à leur encontre, après constats établis suite à des sorties récurrentes de vérification sur les sites devant recevoir leurs projets, a expliqué M. Khelifa.

Pas moins de 2.579 projets d’investissement ont été déposés auprès des services de la DIM, dont 766 ont été retenus et 742 ont été rejetés pour différentes raisons d’insolvabilité du projet, a-t-il fait savoir.

Sur les 766 projets retenus, 281 actes ont été établis et 91 promoteurs ont reçu leur permis de construire et seuls 19 projets sont opérationnels actuellement, selon les statistiques de la DIM.

Plus de 86 hectares répartis en 227 lots situés dans les trois zones industrielles de la wilaya, à savoir Guerrara (21 ha), Bounoura (10 ha) et Oued-Nechou (36 ha), ainsi que 54 hectares répartis en 204 lots dans les 14 zones d’activités viabilisées existantes dans les différentes communes, sont prêts à recevoir de nouveaux opérateurs économiques pour des projets industriels, selon la même source.

Sept nouvelles zones d’activités viennent d’être créées aussi à Guerrara (50 ha), Hassi El-Gara (50 ha), Hassi-Lefhal (50 ha), Mansoura (50 ha), Sebseb (50 ha), Berriane (50 ha) et Zelfana (50 ha), a fait savoir le DMI.

De plus, pas moins de quatre (4) milliards de dinars ont été mobilisés pour la réhabilitation des zones industrielles et zones d’activités existantes, en matière de viabilisation et d’aménagement externe ainsi que le raccordement aux différents réseaux (gaz, électricité et eau).

Actuellement, le tissu industriel de la wilaya de Ghardaïa dispose de 5.801 petites et moyennes entreprises occupant une population de 23.082 travailleurs.

Avec ses zones industrielles et ses zones d’activités, dont certaines en cours de réalisation, la wilaya de Ghardaïa permet aux investisseurs, notamment locaux, de contribuer à la résorption du chômage notamment dans les zones rurales et à la création de la richesse, a conclu le DIM de Ghardaïa.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire