Algérie: Le dialogue interculturel et interreligieux, une « nécessité » face aux « menaces contre la sécurité internationale »


Alger — Le dialogue interculturel et interreligieux est devenu une « nécessité » pour faire face aux « menaces contre la sécurité internationale », a déclaré mardi, la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda dans son intervention lors de la conférence internationale virtuelle sur la « tolérance entre les cultures pour un monde meilleur », indique un communiqué du ministère.

S’exprimant lors de cette conférence virtuelle organisée par l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO) et de l’Institut international pour la paix (IPI), à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la tolérance, Malika Bendouda a mis en exergue « le rôle de la culture dans l’établissement des passerelles de communication et de rapprochement entre les peuples et ce qu’elle recèle comme valeurs humanistes qui prônent la paix et la solidarité et rejettent la violence et la haine ».

Elle a également évoqué « la grande diversité culturelle de l’Algérie » qu’elle considère comme un « facteur d’harmonie » entre les citoyens de ce « vaste pays fort d’une histoire de 2.4 million d’années », lit-on dans le communiqué.

Cette conférence a été organisée, « en vue de consolider les voies de dialogue et de paix dans la région euro-méditerranéenne, la région du Sahel et Sahélo-sahélienne ».



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire