Athlétisme : l’athlète kenyan Conceslus Kipruto accusé de détournement de mineurs


Le spécialiste mondial du 3000 m steeple fait objet dune accusation pour relations sexuelles avec une mineure dans son pays. Mis en liberté sous caution, il encourt une peine d’emprisonnement de 20 vingt ans de prison si les faits sont avérés.

 

C’est un Kipruto vêtit d’un sweat à capuche et d’un masque anti-covid, qui s’est présenté hier lundi 16 novembre 2020 au palais de Kapsabet, une ville du Kenya, pour répondre à l’accusation portée contre lui.
En effet le champion du monde 2019 à Doha de l’épreuve du 3000 m steeple, est accusé d’avoir eu des rapports sexuels avec une jeune fille kenyane de 15 ans. Les faits qui se seraient déroulés les 20 et 21 octobre 2020, font l’objet d’une grande polémique dans le pays. Arrêté à son domicile le 11 novembre dernier, il a été libéré sous caution de 1800 dollars, après avoir plaidé non coupable. Selon donc les médias kenyans, la jeune fille en question avait fugué pendant 3 jours les 19, 20 et 21 octobre 2020.
Le champion du monde 2017 à Londres, peut écoper de 20 vingt ans de prison, s’il est reconnu coupable. La justice kenyane condamne à 20 vingt ans de prison, un homme majeur qui couche avec une jeune fille de moins de 16 ans.

 

Une année 2020 difficile pour Conceslus Kipruto

Testé positif au covid 19, il avait manqué la Diamond League à Monaco en aout dernier, ce qui lui a valu une saison sans compétition. Avec encore cette affaire de détournement de mineurs, les jours à venir pourraient s’annoncer compliqués pour le jeune athlète de 25 ans. Le natif de Kapsabet, ville du Kenya, qui a produit de grands champions tels que Peter Rono et Wilfried Bungei, devra attendre le verdict de l’enquête qui suit son cours encore, avant d’espérer participer à une compétition



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire