Algérie: Pétrole – L’Opep+ a réduit environ 1,6 milliard de barils depuis mai 2020


Alger — Les producteurs l’Opep+ ont contribué à réduire l’offre mondiale de pétrole d’environ 1,6 milliard de barils depuis mai dernier, a indiqué l’Organisation des pays exportateurs de pétrole sur son site web.

« Entre mai et octobre 2020, les pays membres de l’OPEP et les pays non membres de l’Organisation ont contribué à réduire l’offre mondiale d’environ 1,6 milliard de barils, y compris des ajustements volontaires, ce qui a été essentiel au rééquilibrage du marché », a précisé l’Opep dans un communiqué publié mardi soir à l’issu de la 24éme réunion du Comité ministériel conjoint de suivi (JMMC) .

L’accord de l’Opep+ en vigueur a été entamé en début mai dernier avec une réduction de la production pétrolière de 9,7 mb/j avant de passer au retrait volontaire actuel du marché qui est de 7,7 millions de barils prévu jusqu’à la fin de l’année en cours.

A cette occasion, le JMMC a réaffirmé l’importance cruciale d’adhérer à la pleine conformité et de compenser les volumes surproduits, afin d’atteindre l’objectif de rééquilibrage du marché et d’éviter tout retard indu dans le processus, rapporte l’Opep.

Les contributions positives continues de la Déclaration de coopération (DoC) pour soutenir un rééquilibrage du marché mondial du pétrole conformément aux décisions prises lors de la 10e réunion ministérielle extraordinaire de l’Opep+ le 12 avril dernier pour ajuster baisse de la production globale de pétrole brut , ont été aussi soulignées lors de la réunion du JMMC.

A cela s’ajoute les décisions prises à l’unanimité lors de la 179ème réunion de la Conférence de l’OPEP et de la 11ème réunion ministérielle de l’OPEP et des non-OPEP le 6 juin 2020 .

Il a été également noté que des mesures plus strictes de confinement du COVID-19 sur tous les continents, y compris des verrouillages complets , ont un « impact sur le rebond de la demande de pétrole et que les risques et incertitudes sous-jacents restent élevés ».

A cet effet, « tous les pays participants doivent être vigilants, proactifs et prêts à agir, si nécessaire, selon les exigences du marché », recommande le JMMC.

Les recommandations du Comité seront transmises à la 12e réunion ministérielle de l’OPEP et non-OPEP, prévue, par vidéoconférence le 1er décembre prochain, selon le communiqué final du JMMC.Cette réunion sera précédée, le 30 novembre par la 180éme réunion de la Conférence ministérielle de l’Opep qui sera présidée par l’Algérie.

Le ministre de l’Energie, président de la Conférence de l’OPEP, Abdelmadjid Attar, présent à la réunion du JMMC a souligné la nécessité pour tous les signataires de la déclaration de coopération « à maintenir le cap et à rester déterminés à honorer nos engagements respectif, en ces temps difficiles ».

« Nous devons rester flexibles et résilients – prêts à nous adapter à la dynamique en constante évolution du marché », a-t-il plaidé dans son allocution.Les prochaines réunions du JTC et du JMMC sont prévues respectivement pour le 16 et le 17 décembre prochain.



Read more

A lire aussi

Laisser un commentaire