Application de la convention sur la commercialisation des espèces menacées d’extinction : des services aéroportuaires et portuaires sensibilisés



Le personnel des services aéroportuaires et portuaires de la Côte d’Ivoire prend part à un atelier de sensibilisation sur la perte accélérée des ressources sauvages.
Ouvert ce mercredi 19 novembre à Abidjan, cet atelier vise à encourager également les participants à contribuer à la sauvegarde de ces ressources et particulièrement celles menacées d’extinction.

Prévu sur deux (02) jours c’est-à-dire du 18 au 19 novembre 2020, plusieurs communications thématiques vont meubler cet atelier de haut niveau. Il s’agit entre autres des différents types de saisies d’espèces effectuées (y compris une exposition de saisies); la réglementation nationale et internationale qui protège les espèces sauvages ; les méthodes d’identification des espèces CITES et l’utilisation de la liste des espèces CITES (base de données CITES) ; le rôle des services de contrôle et des compagnies aériennes dans la lutte contre le trafic des espèces sauvages.

La directrice générale des forêts et de la faune, le colonel-major Elvire Zouzou Mailly Joëlle, a dans son intervention exhorté les participants à mettre leurs compétences ensemble afin de relever les défis de démantèlement des entreprises criminelles par l’application de la convention CITES. « Je vous encourage à vous appuyer sur les outils de communication moderne, pour contribuer individuellement à rendre opérationnel le cadre de partage créé par cet atelier » a-t-elle conseillé.

Faut-il le noter, le braconnage de la faune alimente le trafic transfontalier de spécimens et de trophées d’espèces menacées d’extinction. Ce trafic est favorisé souvent par le manque de connaissance du personnel des services de contrôle sur les espèces menacées d’extinction. C’est pourquoi la directrice générale a souhaité que ce genre de rencontre comme cet atelier « devraient être initiées régulièrement pour permettre aux participants de renforcer leurs échanges d’expériences ».

Cyprien K.



newsabidjan

A lire aussi

Laisser un commentaire