AFDC/Goma : une centaine de militants quitte Néné Nkulu pour rejoindre Bahati Lukwebo


Une centaine de militants de l’Alliance des forces démocratiques du Congo (AFDC) qui avait choisi d’évoluer avec Néné Nkulu après la mise en place du gouvernement, ont décidé de retourner dans le camp de Bahati Lukwebo. Une cérémonie de leur accueil a eu lieu vendredi 20 novembre 2020 à Goma en présence de plusieurs personnalités membres de l’AFDC.

« Réitérons notre fidélité, loyauté et détermination à servir notre parti politique AFDC et nous nous engageons d’être fidèles et loyaux à l’endroit de son autorité morale unique, le camarade sénateur Modeste Bahati Lukwebo. À cet effet, nous demandons à ceux qui traînent à sombrer dans la tromperie d’une quelconque autre personne animée par un esprit d’escroquerie politique de pouvoir rejoindre le plus tôt possible leur parti politique AFDC officiellement reconnu », a affirmé à ACTUALITE.CD Kambale Lumbulumbu, un des membres co-fondateurs de l’AFDC qui veut poursuivre le combat aux côtés de Bahati Lukwebo après un moment de dissidence passé sous les ailes de Néné Nkulu, actuellement ministre d’Etat de travail.

Le président fédéral de l’AFDC au Nord-Kivu, qui les a accueillis à bras ouverts, affirme que les portes de ce parti sont encore grandement ouvertes pour recevoir d’autres militants qui préféreront suivre la voie de la légalité.

« C’est avec joie que nous accueillons ces enfants qui étaient égarés mais qui ont finalement décidé de rentrer dans la maison de notre père, le sénateur Bahati Lukwebo. Que ceux qui ne veulent pas rentrer, aillent créer leur parti politique pour ne pas continuellement porter nos visibilités. Ceux qui veulent, qu’ils rentrent. Les portes sont grandement ouvertes », a dit le Professeur Sylvestre Kinyata, président fédéral de l’AFDC au Nord-Kivu.

Après la suspension de Bahati Lukwebo au FCC, une frange des membres de l’AFDC, parti « pilote » du regroupement AFDC-A, avait décidé de demeurer fidèle à Joseph Kabila, créant une dissidence de la formation politique de Lukwebo fondée à la veille des élections de 2011.

En août dernier, le Vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, Gilbert Kankonde avait demandé aux deux ailes de l’AFDC de se conformer à la loi interdisant le dédoublement des partis politiques. Dans sa lettre du 12 août 2020, le VPM avait d’ailleurs donné raison à Bahati Lukwebo au sujet de l’appartenance de l’AFDC. Décision qui avait été contestée par le camp Néné Nkulu. Même chose pour le regroupement AFDC-A dédoublé. L’Assemblée nationale, à travers sa commission PAJ avait donné raison au camp Néné Nkulu qui a attiré plusieurs députés membres dudit regroupement. Une décision contraire à celle du ministère de l’intérieur.

Jonathan Kombi, à Goma

 



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire