Avec Jen Psaki, une Grecque à la Maison-Blanche



Après l’annonce de la composition de l’équipe de communication du président américain élu Joe Biden, la presse hellène salue massivement le choix de la grecque Jen Psaki comme porte-parole.

“Une Messinienne à la Maison-Blanche”, titre Eleftheria. Le principal quotidien régional du Péloponnèse n’est pas peu fier d’afficher la photo de Jen Psaki à sa une. “La future porte-parole de l’administration Biden est originaire de notre Messénie, du côté de son père Dimitri”, précise le journal, en vantant les beautés de cette région du sud-ouest de la péninsule.

Kathimerini revient sur le parcours politique de la nouvelle porte-parole de la Maison-Blanche. Le journal conservateur note que “cette Grecque de la diaspora, née dans le Connecticut, a étudié à l’Université William et Mary, en Virginie. Très jeune, elle s’intéresse à la politique, en devenant porte-parole de John Kerry, candidat démocrate à l’élection présidentielle 2004, puis porte-parole de la campagne de Barack Obama en 2012. Cette irrésistible ascension explique qu’à tout juste 41 ans ce 1er décembre, a été choisie par Joe Biden”.

Équipe de communication féminine

“Jen fait partie des sept femmes choisies par Biden pour assurer sa communication. Elles sont toutes issues du gouvernement de Barack Obama”, renchérit Ta Nea, qui salue la composition exclusivement féminine de cette équipe de communication. Le quotidien de centre gauche estime que “Jen Psaki est un atout maître du parti démocrate, puisqu’elle dirigeait la communication et a été la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, pendant deux ans, quand John Kerry était à la manœuvre. Pendant le mandat de Donald Trump, elle ne s’est pas éteinte. Elle a officié comme vice-présidente de la communication d’une société de conseil, et commentatrice politique dans deux émissions sur CNN”, conclut le journal.

Le tweet de Jen Psaki, confiant qu’elle “s’impatiente de découvrir de nouveaux défis”, a été repris par l’ensemble de la presse hellénique.





A lire aussi

Laisser un commentaire