Cameroun: Chapeau bas, Madame



[Cameroon Tribune] Elle n’aura pas démérité, notre Djaïli Amadou Amal. Elle, si prolifique, avec quatre romans de haute facture parus entre 2010 et 2020, aura su nous tenir en haleine tout au long de ces dernières semaines, en tant que finaliste du Goncourt 2020.



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire