À Malte, la “légitime défense” sur le banc des accusés


Les trois jeunes du “El Hiblu 1”, défendus par Amnesty

Qui sont-ils ?

En mars 2019, un canot pneumatique tente de traverser la Méditerranée avec une centaine de personnes à bord, dont un jeune Ivoirien de 15 ans et deux Guinéens de 16 et 19 ans. L’embarcation est secourue par un pétrolier, le El Hiblu 1. Celui-ci cherche à ramener les passagers en Libye, mais, devant les protestations, il finit par mettre le cap sur Malte. Les trois garçons ont joué le rôle d’interprètes et de médiateurs, contribuant à calmer la situation. Pourtant, sitôt arrivés, ils sont accusés d’infractions graves. Remis en liberté conditionnelle, les trois jeunes risquent toujours la prison à vie.

Que demande Amnesty International ?

L’abandon de toutes les charges retenues contre eux.





A lire aussi

Laisser un commentaire