Alpha Condé « défié » à Kankan, son « fief » : Que fera le Chef de l’Etat ? | Africa Guinee


CONAKRY-Alors qu’il vient de mettre en garde les citoyens qui se rendent justice, le président Alpha Condé a été défié à Kankan, réputé être son fief traditionnel.

Le 21 novembre dernier, le chef de l’Etat qui inaugurait la banque nationale d’investissement a sifflé la fin des « vindictes populaires ». Seulement voilà, moins d’un mois après cette mise en garde, l’on vient d’assister à un cas à Kankan.

Ce mardi 1er décembre 2020, un présumé voleur de moto a été lynché à mort par une foule en colère. Les images qui ont circulé sont insoutenables.  Alpha Condé avait pourtant été très ferme :

« Gouverner autrement : c’est aussi développer l’éducation civique, obliger les populations à respecter la loi. Qu’est-ce que nous constatons depuis quelques années ? Vous arrêtez un voleur, au lieu de l’amener à la gendarmerie, vous le frappez à mort. C’est-à-dire se rendre justice alors qu’il y a la justice. Ça aussi c’est fini, nous prévenons les populations », a déclaré Alpha Condé, le 21 novembre 2020.

Cette mise en garde vient d’être foulée au sol Kankan alors qu’il n’a pas encore été investi pour son nouveau mandat. Ce qui est encore curieux, le lynchage de ce présumé voleur de moto a eu lieu dans la commune urbaine en pleine jurnée. Et jusque-là, l’on n’a entendu aucune arrestation liée à cette vindicte populaire. Mieux, nous n’avons encore entendu aucune une autorité du pays hausser le ton pour dénoncer ce qui s’est passé.

Focus Africaguinee.com



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire