Affaire 200 milliards GNF: Zénab Dramé passe à la « vitesse supérieure »… | Africa Guinee


CONAKRY-Accusée d’être impliquée dans une malversation financière, estimée à 200 milliards GNF, la ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, du travail et de l’emploi a décidé de passer à la vitesse supérieure en saisissant la justice. Madame Zenab Dramé, a dans une requête, émis une citation à comparaitre contre trois journalistes guinéens.

Il s’agit des sieurs Youssouf Boundou Sylla, coordinateur général du Site Guineenews.org, Ibrahima Sory Traoré, Directeur du site Guinée7.com et Moussa Moise Sylla, directeur du Site Inquisiteur.net. Nos confrères sont cités à comparaître par devant le Tribunal correctionnel de Kaloum le mardi 15 décembre 20.

La cheffe du département de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, dans cette procédure a pour Conseil Me Dinah Sampil, Avocat à la Cour. Les trois journalistes sont accusés des faits de diffamation sur la personne, l’honneur et la dignité de femme de Mme Zénab Dramé.

Dans un communiqué publié la semaine dernière, le gouvernement a pris la défense de la ministre et a démenti les allégations de détournement impliquant un membre de ses membres.  Par la suite, le procureur près le TPI de Kaloum a annoncé l’ouverture d’une enquête.

« Face à cette dénonciation et à sa mission régalienne de lutter contre impunité dans la gestion des deniers publics, le parquet a décidé de procéder ou faire procéder à des enquêtes et investigations plus approfondies aux termes desquelles des poursuites pourraient éventuellement être engagées conformément aux dispositions pertinentes de l’article 47 du code de procédure pénale. Le parquet rappelle que telles poursuites seraient initiées soit pour détournement de deniers publics, soit pour dénonciation calomnieuse et diffamation« , a annoncé Alpha Sény Camara, le procureur de Kaloum.

Dossier à suivre…

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire