Abattage de bœufs à Koumban : de nouveaux éléments… | Africa Guinee


KANKAN-Des nouveaux éléments viennent d’apparaître dans l’affaire d’abattage de bœufs dans la localité de Koumban. Les faits survenus il y a un mois ont suscité une avalanche de réactions. Alors que certaines victimes disent avoir perdu plus de 200 bœufs, la direction préfectorale d’élevage de Kankan, a publié ce vendredi 4 décembre 2020, un rapport sur ces violences avec des chiffres nettement inférieurs.  

 »Dans nos investigations sur les lieux du drame, on a pu visiter 18 parcs dans la sous-préfecture de Koumban précisément Soumadjily. En effet, sur les traces d’abatage, nous avons trouvé 15 bœufs abattus, 4 hangars détruits, 38 ovins, une centaine de caprins décimés. Nous avons mené les démarches sur les terrains avec certaines victimes qui étaient présentes sur place en jour-là.

Contrairement à certains chiffres relayés sur des médias, qui avancent 3000 bœufs, ces chiffres ne sont pas vrais. Ce rapport que nous mettons maintenant à votre disposition, a été établi sur le terrain avec certaines victimes. Nous avons tout recensé avec des preuves« , a déclaré le directeur préfectoral intérimaire de l’élevage à Kankan.

Poursuivant, M. Mamady Souaré laisse entendre que les éleveurs victimes d’abattage de leurs animaux se sont installés de manière frauduleuse.

 »Contrairement à nos codes, les éleveurs là, se sont installés frauduleusement dans cette zone. Ni l’autorité locale de Koumban, ni les autorités préfectorales et régionales n’étaient informées de leur installation. Mais quand le problème est survenu, on était obligé de partir sur les lieux pour cerner les vraies versions des faits », a-t-il indiqué.

Depuis Kankan, Fcély Sanoh

Pour Africaguinee.com 

 



africa guinee

A lire aussi

Laisser un commentaire