Assemblée nationale: les bureaux de l’administration fermés, les pétitionnaires se confient à un huissier de justice


Les députés signataires des pétitions visant le départ du bureau de l’Assemblée nationale n’ont pas pu déposer le document contenant les signatures ce samedi, tous les bureaux de l’administration étant fermés. Ils accusent Jeanine Mabunda d’être derrière cette décision et annoncent qu’ils reviendront lundi. Ce samedi, ils disent qu’ils vont remettre leurs pétitions à un huissier de justice. Sur place, le dispositif sécuritaire a été renforcé avec l’arrivée des plusieurs dizaines de policiers.

Contexte

Jeanine Mabunda et l’ensemble du bureau de l’Assemblée nationale sont visés par plusieurs pétitions réclamant leur départ. Parmi les pétitionnaires, il y a les députés du FCC, ceux du CACH et même ceux de l’opposition. Ils disent être plus de 250 à avoir apposé leurs signatures. Du côté du FCC, on écrit à la corruption. Le Conseil des sages de l’Assemblée nationale a été officiellement saisi par le bureau de Jeanine Mabunda. Des auditions et des confrontations seront organisées entre les prétendus corrompus et corrupteurs. Par cette action, le FCC espère que les députés corrompus seront sanctionnés. Certains pourront même perdre leurs sièges, disent les caciques de la plateforme de Joseph Kabila.

Berith Yakitenge



actualitecd

A lire aussi

Laisser un commentaire