Grogne au port de Rumonge – IWACU


Les membres d’équipage des bateaux, les commerçants, les voyageurs dénoncent la corruption imposée par certains responsables. L’autorité provinciale promet des enquêtes.

Certaines sources indiquent que des bateaux n’accostent plus à ce port suite à ce phénomène de corruption. Leurs propriétaires préfèrent aujourd’hui accoster au port de Kabonga en commune de Nyanza-lac, qui connaît moins de tracasseries administratives. Siméon Obède Niyuhire, responsable de ce port balaie du revers de la main ces accusations. Il parle plutôt des gens qui veulent ternir l’image du port de Rumonge en général, et son image en particulier. Il dit que certains individus ne sont pas contents des mesures énergiques prises surtout pour se prévenir de la pandémie de Covid-19 et passent le temps à propager des rumeurs. D’après lui, l’OIM vient d’installer des bâtiments qui abritent des services de dépistage de la covid-19. Pour cela, les membres d’équipage doivent rester dans leurs bateaux. Consolateur Nitunga, gouverneur de la province de Rumonge indique avoir ouvert une enquête sur ces allégations de corruption à ce port. Il met en garde toute personne qui sera impliquée dans cette opération. Il se verra sanctionné conformément à la loi. Il lance un appel aux commerçants et aux autres personnes qui veulent voyager en passant par ce port d’attendre l’autorisation du gouvernement. Des mesures pour pouvoir dépister tous ceux qui passent par ce port sont en train d’être prises par le gouvernement.

La réouverture du port, plus qu’une nécessité

Un des membres d’équipage rencontré dans son bateau indique ne pas être à l’aise. « Nous ne sommes pas autorisés de circuler dans les enceintes du port. » Il désire qu’une équipe médicale soit vite affectée à ce port pour qu’ils puissent être dépistés à leur arrivée afin d’être libres de mouvements. En attendant la mise en place de tout le dispositif de dépistage de la Covid-19 à ce port, les membres d’équipage des bateaux qui apportent les marchandises demandent qu’on leur accorde un temps de détente afin de se relaxer. Les commerçants, les consommateurs ainsi que ceux qui exerçaient diverses activités en R.D.Congo demandent la réouverture de ce port. Ils demandent au ministère de la Santé et ses partenaires d’accélérer la mise en place du dispositif de dépistage de la Covid-19.



burundinews

A lire aussi

Laisser un commentaire