Cameroun: Ahmadou el Hadj Bouba – Capitaine des troupes dans la Benoué


L’ex-délégué du gouvernement de Garoua, tête de liste RDPC, veut relever un nouveau challenge.

Ses gandouras ne laissent pas indifférents. Tant elles dégagent un certain éclat. Même quand il faut avaler 70 kilomètres poussiéreux qui séparent Garoua de Dembo, l’une des 12 communes du département de la Benoué, ces fringues gardent leur blancheur. Depuis qu’il a passé le témoin au Dr Ousmaila à la tête de la Communauté urbaine de Garoua en mars dernier, el Hadj Ahmadou Bouba s’était fait discret. L’homme s’était « confiné » dans son domicile du quartier « Haut plateau ». Il ne réservait ses apparitions que lorsqu’un hôte de marque était de passage à Garoua ou lorsqu’il était appelé à honorer une invitation. Depuis que le processus électoral des Régionales a été lancé, celui que les populations de Garoua appellent affectueusement « monsieur le délégué » est sorti de sa retraite qui n’aura duré que 9 mois. Investi candidat par le Rdpc, il conduit une liste de 28 personnes dans la circonscription de la Benoué.

L’homme de 65 ans laisse entendre à chaque meeting qu’il anime qu’il insiste sur la diversité des profils de « sa » liste. « C’est un savant dosage d’anciens hauts fonctionnaires, de médecins, de vétérinaires, d’enseignants, de spécialistes de la planification… Il faut tous ces profils pour booster le développement local », affirme cet inspecteur des impôts, ancien haut cadre à la CRTV. Celui qui a passé 11 ans comme délégué du gouvernement de Garoua reste humble et prudent. Il ne se voit pas encore président du Conseil régional du Nord où certaines langues l’envoient déjà. « Une élection n’est jamais gagnée d’avance », rappelle ce vieux routier de la politique. Marié à une « mbamoise » de Bokito, il a fait le même chemin que son « grand-frère » Issa Hayatou. Ahmadou el hadj Bouba, après avoir labouré avec succès, aux dires des habitants de Garoua, veut tracer un autre sillon dans le champ encore en friche du développement de la vaste région du Nord. Un sacré défi !



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire