Cameroun: Election des conseillers régionaux – Pas de fausse note


Face aux médias hier, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a annoncé que l’élection des conseillers régionaux s’est déroulée dans le calme, la sérénité et la transparence.

Les conseillers municipaux, 10 236, ont voté hier sur toute l’étendue du territoire national pour élire les tous premiers conseillers régionaux de l’histoire de la démocratie camerounais. 14 002 chefs traditionnels ont fait de même dans 272 bureaux de vote éparpillés à travers les 58 circonscriptions électorales, correspondant au nombre de département du pays. Un processus électoral évalué par le ministre de l’Administration territoriale, agent du gouvernement dans le cadre des opérations électorales.

Face à la presse nationale et internationale, et en cette qualité, Paul Atanga Nji, a affirmé que ledit scrutin s’était déroulé sans anicroche, sans fausse note. « Je peux dire avec certitude que l’élection s’est déroulée dans la sérénité, le calme et la transparence. Aucun incident susceptible de porter atteinte à la crédibilité du scrutin ou à la sincérité des résultats attendus des urnes n’est à relever. », a-t-il déclaré. Cette réussite est à mettre à l’actif des pouvoirs publics, qui ont apporté un soutien optimal sur les plans sécuritaire et logistique à Elecam, ainsi qu’à tous les autres acteurs du processus. Électeurs et observateurs, en l’occurrence.

Parce que ce scrutin vient parachever la mise en place du processus de décentralisation, cette élection des conseillers régionaux, la toute première au Cameroun, a mis en lumière l’engouement et l’enthousiasme des Camerounais. Bien plus, « il traduit la maturité politique du peuple camerounais ». Un enthousiasme sûrement entretenu par le fait que les populations attendaient cette élection. Cette attitude a fortement été saluée par le Minat. Dans ce sens, il a invité les vainqueurs d’aujourd’hui à solliciter l’expertise des recalés. Car, « c’est le Cameroun qui gagne ».



allafrica

A lire aussi

Laisser un commentaire